Les éliminatoires pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2023) des U17 dont la phase finale aura lieu en Algérie, se poursuivent mais pas dans les meilleures conditions. La Confédération africaine de football (CAF) vient de prendre la décision de disqualifier trois sélections suite à de graves accusations de fraude.

En effet, l’Instance présidée par le Sud-Africain Patrice Motsepe a disqualifié les sélections de Djibouti, du Soudan et du Liberia des U17 suite à la visite médicale qui a touché leurs joueurs. Une visite médicale qui aurait révélé que les sélections concernées ont triché sur l’âge de certains de leurs joueurs.

Avec l’élimination du Liberia, ce sont la Mauritanie et la Sierra Leone qui se qualifient automatiquement à la phase finale de la CAN 2023 des U17 que l’Algérie abritera en avril. Quant aux Djiboutiens et aux Soudanais, leur disqualification n’a pas eu une incidence directe sur la phase des éliminatoires. Donc, les matchs se poursuivent pour connaître les sélections qui vont se qualifier vers la prochaine édition de la CAN des U17.

4 places qualificatives pour le mondial des U17

Il importe de faire savoir que pour l’instant, il n’y a que quatre sélections qui ont décroché leur billet pour la phase finale de la CAN 2023 des U17. En plus de l’Algérie, en tant que pays organisateur, les Pharaons d’Egypte se sont qualifiés dans la poule de la zone nord-africaine. Il y a également les Super Eagles du Nigeria et les Etalons du Burkina Faso qui seront de la partie en avril en Algérie. Il reste 8 places à décrocher, notamment dans les zones de l’Afrique du centre et de l’est ainsi que de l’Afrique du sud.

Pour rappel, les 12 équipes participantes à la CAN 2023 des U17 se disputeront le titre de champion d’Afrique des moins de 17 ans, mais aussi et surtout les quatre places qualificatives pour le mondial de la catégorie qui aura lieu au Pérou durant le second semestre de l’année 2023.