L’Algérie fait partie des pays qui souhaitent récupérer l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2025), prévue en Guinée. 

Aux dernières nouvelles, les Guinéens ne sont pas prêts à céder et font tout pour que leur pays abrite la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2025). Les autorités guinéennes rassurent l’instance dirigeante de la CAF que leur pays sera prêt à Organiser cette CAN en 2025. En effet, le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, s’est prononcé sur ce sujet et a annoncé lundi, soit la veille de l’arrivée d’une mission de haut niveau de la confédération africaine de football (CAF) en Guinée, les décisions prises par les autorités de son pays. « L’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2025) est un programme d’intérêt national prioritaire ».

La Guinée règle ses comptes

De son côté, le ministre des Sports guinéen, Lansana Béa Diallo s’est adressé aux pays qui souhaitent récupérer la CAN-2025 dont l’Algérie. Pour lui, ces pays feront mieux de présenter leurs candidatures pour 2027, 2029 ou 2031. « Cette Coupe d’Afrique des nations, elle est destinée à la Guinée. Donc, je voudrais dire à tous ceux qui sont candidats de se positionner pour 2027, 2029 ou 2031. Mais 2025, c’est pour la Guinée », a assuré Lansana Béa Diallo sans citer nommément l’Algérie qui prête à récupérer l’organisation de la compétition.

« On voit passer beaucoup de communications qui ne sont pas très fair-play, pour moi qui suis panafricaniste. Il y a une CAN qui a été dédiée à un seul pays. Or, je vois qu’il y a beaucoup de pays qui se positionnent aujourd’hui pour pouvoir l’organiser parce qu’ils disent que la Guinée n’est pas capable de l’organiser », dit-il encore.

Maintenant reste à savoir si la Confédération africaine de football (CAN-2025) va prendre le risque de laisser la Guinée abriter la CAN-2025, alors que les travaux de la construction de 6 nouveaux stades et à 3 ans de la compétition sont toujours en retard.  Une délégation de la CAF, composée des présidents des fédérations béninoise et libérienne de football ainsi que du secrétaire général de la CAF s’est rendu ce mardi à Conakry (Guinée) et devrait rencontrer le ministre guinéen des sports et le président de la transition pour voir plus clair et trancher au sujet de l’organisation de la CAN-2025 par la Guinée où attribuer la compétition à l’Algérie, le Nigéria, le Bénin où le Sénégal.