L’attaquant international algérien, Mohamed-Amine Amoura a refusé de se déplacer en Israël avec son club, le FC Lugano qui a affronté, il y’a quelques jours le Hapoel Be’er Sheva, dans le cadre du retour du troisième tour préliminaire de l’Europe Conference League.

Cette décision de Mohamed-Amine Amoura de boycotter le déplacement en Israël a suscité une grosse polémique, notamment après l’absence de l’international algérien de la feuille du match face au FC Bale en championnat suisse. Certains médias ont avancé une sanction sportive des responsables du club suisse, le FC Lugano à l’encontre d’Amoura, suite à son refus de se rendre en Israël.

Absent pour blessure

Le FC Lugano n’a pas communiqué le motif de l’absence, ce qui a ouvert les portes aux spéculations quant à une lourde sanction contre Amoura. Son entraineur Mattia Groci-Torti est sorti enfin de son silence pour expliquer les raisons de l’absence de son joueur algérien face au FC Bale. « Il souffre de blessures musculaires durant les quatre dernières semaines. Nous avons donc pris le temps de mieux le soigner », a déclaré le technicien italien.

Le quotidien suisse spécialisé, l’Eco delo sports a démenti les rumeurs quant à la sanction de Mohamed Amine Amoura par les responsables de du FC Lugano à cause se son refus d’accompagner l’équipe en Israil. Selon le même journal, la direction du FC Lugano respecte la décision du joueur.