Sous menace de la disqualification à la Ligue des champions africaine, la JS Kabylie jouera officiellement la prestigieuse compétition africaine, après avoir réussi à répondre aux exigences de la Confédération africaine de football (CAF) qui a accepté officiellement son dossier d’engagement. 

Alors qu’elle était proche de la disqualification à cause des dettes au niveau de la FIFA et Chambre de résolution des litiges (CNRL) pour non paiement des anciens joueurs et entraineurs du club, la JS Kabylie a réussi à se mettre en règle vis-à-vis des exigences de la CAF.

La JSK jouera la CAFCC

La Confédération africaine de football (CAF) a fixé la date du 11 Juillet comme dernier délai pour les clubs concernés par les compétitions africaines afin de régler leurs dettes envers leurs anciens joueurs et entraineurs. Le club kabyle était dans l’incapacité de payer ses dettes de 8 milliards et 400 millions de centimes, à cause du blocage du compte bancaire du club.

Les dirigeants de la JS Kabylie ont attendu le dernier délai pour trouver une solution et résoudre officiellement ce problème dettes avec l’aide de la Fédération algérienne de football (FAF). Les joueurs qui ont saisi la Chambre de résolution des litiges tels que Toufik Addadi, Zakaria Boulahia, Oussama Benbot, Malik Raiah, Oussama Derragi, Kaddour Cherif et d’autres auraient perçu leur argent.

Yarichén s’en prend à l’ancien président

Le président Yazid Yarichén lors des déclarations accordées à la presse, s’est ouvertement attaqué à l’ancien président Cherif Mellal qui a laissé la JS Kabylie endetté jusqu’au cou. « On ne voulait pas lui répondre à chaque fois, mais là c’est vraiment trop. C’est lui (Mellal) qui a mené l’équipe à la dérive. On paye les frais de sa gestion catastrophique. Au dernier mercato, on avait été obligés de payer 9 milliards pour qualifier les joueurs et maintenant 8,4 milliards de centimes sans oublier 1,7 milliard de Zelfani et 700 millions de centimes de Lavagne. Au lieu de se concentrer sur le recrutement et sur la préparation d’intersaison, on se retrouve à payer les dettes des anciens joueurs qu’il n’avait pas payées », a-t-il dénoncé.