Le président du Conseil d’administration de la SSPA/JS Kabylie Yazid Iarichen a annoncé officiellement sa démission, ce mardi après-midi 

Le lendemain de la conférence de presse qu’il a animée à Tizi-Ouzou où il a répondu à toutes les questions des journalistes concernant l’actualité de la JS Kabylie, le président Yazid Iarichén a surpris les supporters du club, en annonçant officiellement sa démission du président du conseil d’administration (CA) de la SSPA/JS Kabylie.  Ce n’est pour la première fois qu’il a annoncé sa démission, mais cette fois sa décision de se retirer semble irrévocable. « Je suis officiellement démissionnaire de la présidence de la JS Kabylie », a déclaré aux médias.

Sa décision de démissionner intervient suite au blocage du compte bancaire du club, par un proche de l’ancien président, Cherif Mellal, qui a attendu l’arrivée de l’argent de l’un des sponsors de la JS Kabylie pour déposer son chèque à la banque. Lors des déclarations accordées aux médias, Yazid Iarichén affirme qu’il ne peut pas continuer à assumer le passif de l’ancien président qui a laissé le club endetté jusqu’au cou. « Je ne peux pas continuer à assumer le passif de l’ancien président. On a reçu l’argent de Sponsor Cosider qui a renfloué les caisse dans l’après-midi de lundi (6 milliards de centime) et on est surpris le lendemain que le compte bancaire est bloqué à cause d’un chèque déposé par un proche de l’ancien président », a expliqué Yazid Iarichén.

« Je suis sous le choc »

En poursuivant ses déclarations, Yazid Iarichén pense qu’il est victime de la trahison au sein de l’équipe dirigeante, puisque mis à part les dirigeants, personne n’était au courant de l’arrivée de 6 milliards de Cosider. « Je suis vraiment sous le choc. Je n’arrive pas à comprendre comment cette personne sait que l’argent de Cosider est arrivé pour déposer son chèque », a déclaré Iarichén.

En plus des 6 milliards de centime injecté dans le compte bancaire du club par Cosider, la JS Kabylie a reçu une aide de 3 milliards de centime d’un bienfaiteur, mais il a été retiré par l’un des créanciers de l’ancien Cherif Mellal. « On a reçu aussi une aide de 3 milliards de centime, mais l’argent a été retiré également par un autre créancier de l’ancien président. On voulait régularise la situation des joueurs et d’autres employés du club et là on est vraiment sous le choc. L’ancien président n’a même pas payé les factures de consommation d’énergie au niveau de la résidence des joueurs. Cherif Mellal est en train de tout faire pour saboter la JS Kabylie », a-t-il conclu.