Le sélectionneur du Maroc, Vahid Halilhodzic fait objet d’une compagne de dénigrement au Maroc suite à sa relation froide avec le joueur de Chelsea, Hakim Ziyech que le Bosnien refuse de faire revenir chez les Lions de l’Atlas.   

La Fédération marocaine de football (la FRMF) et son président Faouzi Lekjaa cède à la pression et a même invité Vahid Halilhodzic à négocier la résiliation de son contrat. Selon le site marocain « lionsdelatlas », ce dernier s’accroche littéralement à son poste et reste persuadé qu’il dirigera la sélection marocaine à la Coupe du monde-2022 au Qatar. Faouzi Lekjaa lui a même proposé un compromis de quelques mois de salaire pour accepter la résiliation de son contrat.

L’ancien sélectionneur des Verts, tiens sur ses droits contractuels et réclame un pactole à la Fédération marocaine de football pour signer son départ. Sous contrat jusqu’en 2023, Vahid Halilhodzic a vu son contrat prolongé automatiquement jusqu’en 2024 avec le Maroc, après avoir réussi à qualifier les Lions de l’Atlas à la Coupe du monde, selon une clause de son contrat signé en août 2019.

La média marocain affirme que le technicien bosnien exige la totalité de son contrat pour quitter le Maroc. Son avocat a pris attache avec la Fédération marocaine de football et exige 4 millions d’euros d’indemnité de départ si l’instance de Lekjaa décide de mettre fin à sa collaboration avec Vahid Halilhodzic.