Depuis la défaite en Ligue des champions Africaine face au Raja Casablanca (Maroc), c’est la crise au sein de la formation de l’Entente de Sétif.

Le président du conseil d’administration de l’ESS, Fahed Halfaïa avait tiré à boulets rouges sur les joueurs en annonçant qu’ils avaient faits du chantage à la direction du club en exigeant leur argent et auraient même menacés de ne pas jouer le match face au Raja. D’ailleurs, dans un communiqué rendu public, les dirigeants sétifiens avaient notamment interdits Djahnit d’entraînement jusqu’à ce qu’il comparaisse devant le conseil de discipline.

Le joueur avait alors publié un post sur ses réseaux sociaux pour dire qu’il n’avait fait aucun chantage et qu’il attendait que la direction lui paye ses salaires de plusieurs mois. Le joueur a fait comprendre que s’il voulait partir, il voulait aussi toucher tout son argent.

Plus 6 milliards en moins de deux ans

La réponse de l’ESS n’a pas tardé puisque dans un document qui a fuité sur les réseaux sociaux, on voit que le joueur a touché un bon pactole depuis un an et demi. Il faut dire que le montant touché par le joueur est mirobolant. C’est pas moins de 6 milliards 740 millions de centimes en une saison et demi d’activité. Une réponse cinglante de la part de la direction en attendant désormais de connaitre ce qui va se passer par rapport à ce dossier qui prend des tournures inattendues.