Le match Cameroun – Algérie est désormais programmé. Deux scénarios se présentent pour les Fennecs, le premier est positif et l’autre beaucoup moins. Analyse :

Après plusieurs semaines d’incertitude et de mesquinerie côté camerounais, la FIFA a enfin communiqué les dates officielles de la double confrontation entre l’Algérie et le Cameroun. Le match aller se jouera à Douala à Japoma le 25 mars à 18h heure algérienne. Le match retour se jouera le 29 mars à 20h30. L’EN a déjà entamé les préparatifs puisque le manager général, Djahid Zefizef a fait le nécessaire pour réserver l’hôtel et préparer le séjour et le stage en Guinée Equatoriale.

Un nouveau fiasco ?

Désormais, la balle est dans le camp des joueurs et du sélectionneur national, Djamel Belmadi car deux scénarios sont possibles pour ce rendez-vous. Le premier, c’est un fiasco comme ça l’a été au cours de la dernière coupe d’Afrique des nations avec une élimination précoce dès le premier tour avec un but marqué uniquement en trois matchs alors que l’Algérie était la meilleure attaque des éliminatoires. Le stade de Japoma reste une hantise pour les joueurs et ces derniers ont perdu leur football sur cette pelouse.

La revanche sur le sort

Le second scénario est celui d’une revanche sur le sort. Une revanche sportive qui permettrait de faire voir que les joueurs ont une force de caractère et savent parfaitement réagir après une déconvenue et c’est bien entendu le souhait de tout le peuple algérien. D’ailleurs, dans ce scénario, les Verts se rebiffent et sortent le grand jeu et parviennent à faire tomber le Cameroun chez lui. On le sait, avec des joueurs confirmés telles que les Verts, il y aura une grande motivation pour retrouver le mondial et essayer de briller surtout que pour certains, cela pourrait être la dernière grande compétition à disputer sous le maillot national.

Pour l’heure, Djamel Belmadi suit avec attention l’évolution de ses joueurs notamment les blessés puisque Youcef Atal est sur le flanc, Beghdad Bounedjah traverse une grosse période de doute et ne marque plus. Slimani ne joue pas autant que ça au Sporting. Seul rayon de soleil, c’est la forme étincelante affichée par le capitaine d’équipe, Riyad Mahrez. Encore un peu plus d’un mois pour Belmadi avant le stage qui sera effectué en Guinée Equatoriale et qui sera d’une très grande importance pour la sélection algérienne.