Vivement critiqué par les supporters camerounais après la défaite de leur sélection en demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) face à l’Egypte (0-0, 1-3 t.a.b), le sectionneur Antonio Conceiçao, risque d’être limogé avant les deux matchs barrages face à l’Algérie, les 26 et 29 mars prochain. 

Malgré la décision du ministre des Sports et de l’Éducation Physique, camerounais de le maintenir à la barre technique des Lions indomptables, le technicien portugais Antonio Conceiçao pourrait être limogé dans les prochaines heures. En effet, le bureau fédéral de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) s’est réuni ce mercredi le 16 février à Limbé et il a accordé 72h au président Samuel Eto’o pour trancher l’avenir du sélectionneur Antonio Conceiçao. Un «délai de 72 heures a été donné au président de la Fecafoot (Samuel Eto’o, ndlr) pour prendre une décision concernant l’avenir de Monsieur Antonio Conceiçao», a publié la Fecafoot sur son site officielle.

Généralement au Cameroun, c’est le ministère des Sports et de l’Éducation Physique qui finance les sélections nationales qui décident pour elles. Les hautes autorités du Cameroun décident de miser sur la stabilité à quelques semaines des deux matchs barrages pour la Coupe du monde face à l’Algérie, mais cela n’a pas été du goût de Samuel Eto’o qui réclame cette levée de tutelle.

Selon les médias camerounais, le président de la Fecafoot, Samuel Eto’o n’est pas satisfait du travail accompli par Antonio Conceiçao et compte le limoger et recruter un nouvel sélectionneur de son choix. Il veut satisfaire les supporters camerounais qui exigent du changement à la barre technique, cela malgré la décision du ministère des Sports et de l’Éducation Physique, Narcisse Mouelle Kombi de maintenir Antonio Conceiçao dans son poste du selectionneur pour les deux matchs barrages face à l’Algérie. Verdict imminent !