Le président de la Fédération Camerounaise de Football, Sammuel Eto’o, a présenté ses excuses aux journalistes algériens agressés, hier dimanche, à Douala au Cameroun.

La légende du football africain, qui a reçu, le président de la FAF, Charaf Eddine Amarra, a regretté l’agression dont ont été victimes des journalistes algériens, assurant que ces gens ne représentent point les Camerounais. « Certains de nos frères algériens ont été agressés à Douala, je vous demande pardon, ce n’est pas l’hospitalité du peuple camerounaise. Je dis à nos amis algériens, qu’ils sont comme chez eux ici au Cameroun », déclare ainsi Sammuel Eto’o.

Lors d’une conférence de presse animée la veille du premier match de l’Algérie, le sélectionneur de l’équipe nationale de football Djamel Belmadi, a fermement condamné l’agression. « J’ai appris l’incident ce matin très brièvement sans trop d’explications. C’est une très mauvaise nouvelle, le Cameroun est un pays d’accueil, on a été surpris par l’incident. J’espère que c’est plus de peur que de mal, et j’espère aussi que justice sera faite. Mon soutien total aux journalistes », a indiqué Belmadi.

Venus pour assurer la couverture de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2021, trois représentants de la presse nationale ont été victime, hier soir, d’une agression aux alentours de leur hôtel dans la soirée du dimanche, et se sont fait subtilisés quelques effets personnels, dont un passeport et trois téléphones portables.