Le championnat algérien de football démarre l’année 2022 avec un nouveau scandale. Hier encore, lors du derby algérois, toutes les régles du fair-play ont été bafouées sur la pelouse du stade 20-Août 1955. 

En effet, le derby qui a mis aux prises le NA Hussein Dey et le Paradou AC, où tous les amoureux de la balle ronde s’attendaient à un beau spectacle, mais malheureusement la fin de cette rencontre a été décevante en matière de fair-play. Après 90 minutes de jeu bien équilibré entre les deux équipes, ce qui s’est passé durant les ultimes minutes de jeu n’honore pas le football algérien.

Tout a commencé à la 90e minute de jeu, à la suite de la blessure d’un joueur du NAHD qui était tombé sur terre, un de ses coéquipiers dégage le ballon en touche pour au staff médical de l’équipe d’effectuer leur intervention et soigner le blessé. Alors que les joueurs du NAHD étaient à l’arrêt et s’attendaient à ce que l’adversaire leur rendre le ballon, les joueurs de Cherif El Ouzzani décident de s’infiltrer dans la surface des 18 mètres et ouvrent le score par le biais de Benbouali. Une attitude qui provoque des échauffourées entre les joueurs des deux équipes pendant plusieurs minutes.

À la reprise, 10 joueurs du NAHD se regroupent au centre du terrain et s’attendaient à ce que l’adversaire corrige son erreur en leur laissant marquer le but d’égalisation. Un attaquant des Sang et Or du NAHD tire le ballon vers la cage du gardien Boussouf pour le laisser passer, mais le portier du Paradou AC surprend tous les présents au stade du 20-Août lorsqu’il s’empare du ballon pour servir Benbouali qui s’en va seul devant le gardien du NAHD et sert Boucif qui double la mise (0-2).

Ce 2eme but provoque à nouveau des échauffourées et une bagarre général entre les joueurs du NAHD et ceux du Paradou et qui a vu le staff technique du NAHD pète un câble en accusant  l’entraîneur Chérif El-Ouazzani, d’avoir demandé à ses joueurs de marquer les deux buts.

Il est à rappeler, que cette affaire entre le NA Hussein Dey et le Paradou AC a été précédé par pas moins de deux scandales qui se sont déroulés, il y’a quelques joueurs en championnat Ligue 2. Le premier scandale concerne le décès de défenseur du MC Saida ,Sofiane Loukar qui a poussé son dernier souffle sur le terrain lors du match de la 10e journée de Ligue 2 qui a mis aux prises le MC Saida à l’ASM d’Oran. La douloureuse nouvelle a été commenté en masse par les algériens sur les réseaux sociaux qui déplorent le manque de moyens dans les stades algériens pour faire face à ce genre de situation en comparent le cas de Loukar à celui du joueur Danois, Christian Dannemann Eriksen qui était victime d’un malaise cardiaque en plein match lors de l’EURO 2020 et qui a été sauvé d’une mort certaine.

L’autre scandale qui a secoué le football algérien, il y’a moins d’une semaine, il s’agit du match de Ligue 2 en tre l’USM El-Harrach et le CRB Ain Oussera, où le garde matériel du CRB Ain Oussera est intervenu pour dégager de la ligne de but, le tire du joueur de l’USM El-Harrach et évite à son équipe d’encaisser.