L’influence du Maroc frappe encore au sein de la CAF

L'influence du Maroc frappe encore au sein de la CAF 1

L’influence grandissante du Maroc au sein de la Confédération africaine de football (CAF) est connaît de tous. Ce vendredi, on a assisté à un nouvel épisode avec la lourde suspension contre le technicien algérien, Adel Amrouche qui a critiqué justement le jeu de coulisses des Marocains. 

Ce vendredi, la Fédération tanzanienne de football (TFF) a annoncé le limogeage du sélectionneur Adel Amrouche en pleine CAN 2023. Une décision qui intervient suite à la lourde sanction infligée le même jour par la CAF, contre le technicien algérien, pour les propos qu’il avait tenus récemment contre la Fédération royale marocaine de football (FRMF). Un véritable coup de tonnerre à la CAN 2023 qui se déroule depuis le 13 janvier en Côte d’Ivoire.

Alors que la compétition vient juste d’entamer la deuxième journée de la phase de poules, un sélectionner de l’une des 24 équipes en lice est déjà mis à la porte. Et la victime n’est autre que l’entraîneur algérien de la Tanzanie, Adel Amrouche, qui vient de se faire virer de son poste, pour une raison qui n’a rien à voir avec le volet sportif.

La CAF cède à la pression du Maroc

En réalité Adel Amrouche a payé cash les propos qu’il avait tenus il ya quelques jours, contre la Fédération royale marocaine de football (FRMF). S’exprimant sur une chaîne TV algérienne, Adel Amrouche a balancé ses vérités contre la Fédération marocaine. Les déclarations du sélectionneur de la Tanzanie ne sont pas passées inaperçues. La CAF, sous une énorme pression du puissant président de la FRMF, Faouzi Lekjaa, et des médias marocains, a décidé d’ouvrir une enquête et de le sanctionner lourdement.

Adel Amrouche lourdement sanctionné par la CAF

Une enquête qui n’a pas tardé à rendre son verdict puisque, ce vendredi 19 janvier  l’instance présidée par le Sud-Africain, Patrice Motsepe a décidé de sanctionner lourdement l’entraîneur algérien de la sélection tanzanienne. Adel Amrouche a écopé de 10 matches de suspensions dont 8 fermes ainsi qu’une amende de 10.000 dollars.

La lourde sanction de la CAF contre Adel Amrouche n’a pas été sans conséquences sur son avenir à la barre technique de la Tanzanie. En effet, la Fédération tanzanienne de football (TFF) a tout simplement décidé de limoger le technicien algérien avec « effet immédiat ». C’est donc sans son entraîneur algérien que la Tanzanie poursuivra le reste de la CAN. C’est son adjoint, le Tanzanien Hemed Suleiman Morocco, qui assurera l’intérim, précise la TFF dans son communiqué.

1 Comment

  1. L’esprit sportif n’a rien avoir avec ni la politique ni les critiques d’un adversaire, si on est des footballeurs et on vient pour faire de la politique on dégage c’est mieux donc la fédération a bien jouet son rôle et la Tanzanie à fait de même, je vous donne un exemple- ce qui s’est passé en France pour quelques joueurs à qui j’ai beaucoup de respect. La sanction l’ont eu pourquoi ? Parceque le sport doit être propre comme le corps du sportif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *