L’Algérie face à un énorme problème contre le Burkina Faso

L'Algérie face à un énorme problème contre le Burkina Faso 1

L’équipe d’Algérie affronte le Burkina Faso le 20 janvier 2024 lors du deuxième match de la Coupe d’Afrique des Nations. Ce match s’annonce comme un duel serré entre deux équipes qui ont déjà montré leurs capacités. Cependant, les Algériens devront faire face à un dilemme supplémentaire : les conditions climatiques extrêmes.

Le capitaine Riyad Mahrez et ses coéquipiers fouleront le terrain de Bouaké dès 14 heures, heure locale, plongés dans une chaleur accablante. Le match se jouera en effet à Bouaké, en Côte d’Ivoire, vers 15 h où les températures vont atteindre les 37 degrés Celsius, avec une forte humidité. Ces conditions météorologiques peuvent avoir un impact négatif sur les performances des joueurs, en particulier sur leur endurance et leur vitesse d’exécution.

Match sous 37 degrés : Un calvaire pour l’Algérie

Dans ces conditions de chaleur intense, l’espoir réside dans le fait que les Algériens sauront s’adapter, puisque la préparation d’avant la CAN s’est faite dans des conditions similaires, au Togo. Le sélectionneur national algérien, Djamel Belmadi, est conscient de ce gros problème. Il a donc pris des mesures pour préparer son équipe à ces conditions difficiles. Les joueurs, qui évoluent majoritairement en Europe, ont effectué des séances d’entraînements intenses sous une grande chaleur, afin de s’habituer progressivement.

Belmadi prépare ses troupes

Cette stratégie peut être payante. Les joueurs ont montré qu’ils étaient capables de s’adapter à la chaleur lors de leurs matches amicaux avant la CAN. Lors des entraînements, ils ont également évolué dans des conditions similaires. Et les joueurs semblent bien préparés pour affronter le Burkina Faso sous ces conditions difficiles. Les conditions climatiques ne devraient donc pas être un obstacles pour les Fennecs, qui ont l’ambition de gagner ce match et de se rapprocher de la qualification.

Il faut dire que les hommes de Belmadi n’ont pas d’autres choix que la victoire après le match  nul décevant face à l’Angola, lors du premier match des poules. Le Burkina Faso de son coté, a arraché une très précieuse victoire dans les dernières secondes face à la Mauritanie, grâce à un penalty transformé par Bertrand Traoré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *