L’Algérie face à un complot à la CAN ? La grosse mise en garde

L'Algérie face à un complot à la CAN ? La grosse mise en garde 1

La CAN 2024, qui se déroulera en Côte d’Ivoire du 13 janvier au 11 fevrier, approche à grands pas. L’Algérie, deux fois championnes d’Afrique, est l’une des favorites pour remporter le trophée. Cependant, certaines voix s’élèvent pour s’interroger sur les intentions entourant l’Algérie.

Dans une lettre ouverte adressée au président de la Fédération algérienne de football (FAF), Walid Sadi, le journaliste sportif Hafid Derradjii exprime ses préoccupations quant aux conditions dans lesquelles les Verts se préparent pour la compétition. Derradji reconnaît que la CAN est une compétition complexe, et que la victoire ne dépend pas uniquement du talent et de la préparation des joueurs. Il insiste sur le fait que l’Algérie devra également faire face à des pressions extérieures et à d’éventuelles manœuvres visant à perturber sa concentration.

La CAN 2024 s’annonce comme une compétition intense, tant sur le terrain que dans les coulisses. L’Algérie devra faire preuve de prudence et de détermination pour surmonter les défis qui se dresseront sur son chemin et défendre ses chances de victoire. Le journaliste de beIN Sports met en garde contre ce qu’il perçoit comme une conspiration à l’encontre de l’équipe nationale.

L’équipe d’Algérie victime d’espionnage ?

Hafid Derradji met en avant les défis auxquels l’équipe nationale pourrait être confrontée et encourage les responsables et les joueurs à rester vigilants face à toute tentative de déstabilisation. Il souligne l’importance de maintenir une concentration maximale malgré les obstacles possibles et de se concentrer sur l’objectif ultime : décrocher le titre continental.

Les accusations de Derradji sont graves, mais elles ne sont pas étayées par des preuves tangibles. Cependant, une tentative d’espionnage, survenue lors de la première séance d’entraînement des Algériens en Côte d’Ivoire, où un drone a été repéré survolant le stade de Bouaké soulève des interrogations.

Il est important de noter que l’Algérie a déjà été victime d’un complot en 2022, lors des barrages de la Coupe du monde. Les Fennecs avaient été éliminés par le Cameroun après un match controversé, marqué par des erreurs d’arbitrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *