L’Algérie victime d’une tentative d’espionnage la veille de la Coupe d’Afrique

L'Algérie victime d'une tentative d'espionnage la veille de la Coupe d'Afrique 1

L’équipe d’Algérie s’est entraînée mercredi pour la première fois à Bouaké, en Côte d’Ivoire où elle jouera ses matchs de la phase des poules de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2024) dont le coup d’envoi est prévu samedi 13 janvier, à Abidjan. Cependant, un incident avec un drone a été enregistré dans les alentours du lieu d’entraînement des Fennecs et a nécessité l’intervention des éléments de la police ivoirienne.

En effet, un incident considéré comme de l’espionnage a émaillé la première séance d’entraînement des protégés du sélectionneur national Djamel Belmadi, à Bouaké, à environ 350 km au nord de la capitale ivoirienne. Un drone survolait le lieu de l’entraînement et cela ne semble pas avoir plu aux membres de la délégation algérienne qui n’ont pas hésité à interpeller les membres des services de sécurité qui ont intervenu aussitôt. Ils ont ainsi interpellé le propriétaire du drone et lui ont ordonné de le descendre. La scène a été filmée par des journalistes d’Ennahar TV présents sur les lieux.


En fait, si certains pensent, comme nos confrères d’Ennahar, que c’est une opération d’espionnage au profit d’une équipe adverse qui participera à la CAN 2024, d’autres pensent que le drone appartient à un journaliste ou même un individu curieux cherchant à alimenter les réseaux sociaux d’images d’équipes à l’occasion du tournoi africain. La Fédération africaine de football (FAF) et la délégation algérienne présente sur place n’ont pas jugé utile de communiquer sur l’incident qui reste donc au stade l’interrogation, d’autant plus que la vidéo qui circule sur la Toile montre l’officier de police ivoirien en train de discuter calmement avec le propriétaire du drone et un représentant de la délégation algérienne.

Pour rappel, les Fennecs sont arrivés à Bouaké mercredi en milieu de journée, et ce, en provenance de Lomé, la capitale du Togo, où les camarades de Fares Chaïbi ont effectué leur stage de préparation, en prévision de la CAN 2024. Ils entreront en lice lundi face à l’Angola avant d’affronter le Burkina Faso, samedi 20 janvier. Ils clôtureront la phase des poules en croisant le fer avec la sélection de la Mauritanie, mardi 23 janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *