Avant la CAN, l’inquiétude grandit dans les rangs de l’Algérie

Avant la CAN, l'inquiétude grandit dans les rangs de l'Algérie 1

L’Algérie a remporté un match de préparation encourageant contre une équipe A’ du Togo, composée de joueurs locaux. Cependant, les blessures persistantes de certains joueurs restent une source d’inquiétude.

L’équipe nationale algérienne de football se prépare pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui débutera le 15 janvier. Cependant, les blessures de plusieurs joueurs clés inquiètent les supporters. Deux joueurs importants, le milieu de terrain Ramiz Zerrouki et le défenseur Amine Tougai, ont été absents de la rencontre amicale face au Togo. Zerrouki était malade, tandis que Tougai souffrait d’un léger problème au mollet.

Le gardien de but Rais M’Bolhi est également incertain pour le match face au Burundi le 9 janvier prochain. Il souffre d’un problème à la main qui a nécessité un traitement. Houssem Aouar est de retour d’une blessure compliquée et son retour à la compétition devra se faire progressivement.

Des absences qui inquiètent avant la CAN

L’absence de ces quatre joueurs clés serait un coup dur pour l’Algérie, qui est l’une des favorites de la CAN 2024. Le sélectionneur Djamel Belmadi a rappelé le gardien de but Abdelkader Zeghba en tant que 26e homme pour renforcer l’équipe en cas de besoin. Mais la sélection pourrait souffrir d’un manque de joueur de terrain en cas de blessure ou de suspension.

Les supporters algériens attendent avec impatience de voir comment l’équipe surmontera ces obstacles lors de la prestigieuse compétition continentale. Le forfait de Gouiri et la non-convocation de joueurs comme Bouanani, Brahimi et Sayoud auxquels s’ajoutent les blessures de certains joueurs convoqués risquent de pénaliser la sélection algérienne dans sa quête pour le titre africain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *