L’Algérie boycotte les CAF Awards : Voici les vraies raisons

L'Algérie boycotte les CAF Awards : Voici les vraies raisons 1

Le président de la Fédération algérienne de football, Walid Sadi, a annoncé qu’il boycottera la CAF Awards, cérémonie de remise des prix de la CAF prévue ce 11 décembre 2023 à Marrakech. Il a expliqué les raisons de ce geste de dénonciation.

Dans une déclaration à El Khabar, Walid Sadi a déclaré que la FAF a officiellement boycotté cette cérémonie, prévue ce lundi soir à Marrakech. « J’ai décidé officiellement de boycotter la cérémonie, et la Confédération africaine de football en a été informée », dit-il. Pour les raisons de ce boycott, il explique : « L’exclusion du joueur Riyad Mahrez et du club de l’USMA de la compétition pour les prix est incompréhensible et illogique. Ce qui s’est passé ne peut être accepté, et je ne peux assister à une cérémonie où les Algériens ont été exclus sans raison valable. »

« Je suis solidaire de toutes les compétences algériennes qui ont été marginalisées et exclues, et solidaire des clubs algériens. Cela me pousse à refuser de participer à la cérémonie de la CAF« , ajoute le président de la FAF

Walid Sadi a tenu à souligner que « Riyad Mahrez mérite le Ballon d’Or, compte tenu de sa saison exceptionnelle avec le club anglais de Manchester City. Il a réalisé un triplé historique et a eu un impact sur les résultats de City qui les ont conduits à remporter la Premier ligue, la coupe en Angleterre et la Ligue des champions de l’UEFA. » Il a ajouté : « Le simple fait de ne pas retenir le nom de Mahrez dans la liste finale des candidats est un indicateur clair que les critères de sélection ne sont pas normaux. »

Walid Sadi met les points sur les i

Le président de l’instance footballistique algérienne a également déclaré dans ce contexte : « L’USM Alger a remporté deux grands titres, la Coupe de la Confédération africaine de football et la Supercoupe. Cela devrait suffire à faire de ce club, la meilleure de toutes les équipes africaines cette année. Cependant, le nom du club algérien n’est même pas présent dans la liste finale des candidats pour remporter le prix, alors que la simple nomination de l’entraîneur algérien Abdelhak Benchikha pour concourir au titre du meilleur entraîneur africain confirme que l’USMA mérite également la consécration, étant donné que la nomination de Benchikha est basée sur son travail au club, pour remporter deux grands titres en une saison. »

Pour Walid Sadi, les listes sélectionnées pour les prix de la CAF Awards, présentent une grande injustice envers l’Algérie. « L’année 2023 a connu la brillance de l’Algérie, de ses entraîneurs, de ses joueurs, de ses clubs et de ses équipes nationales. L’équipe nationale algérienne n’a perdu aucun match en 2023, et le défenseur international de l’Union algérienne, Zinedine Belaïd, mérite de concourir pour le prix du meilleur joueur évoluant dans le championnat local. Fares Chaïbi s’est également illustré de manière à lui donner légitimité pour concourir pour le prix du meilleur joueur africain émergent. On ne peut ignorer que le but de l’attaquant de l’Union algérienne, Khaled Bousliou, contre l’armée royale marocaine, est le meilleur de tous dans les compétitions de la CAF pour les clubs en 2023, tout comme Abdelhak Benchikha mérite, de manière juste, de remporter le prix du meilleur entraîneur, compte tenu de ce qu’il a réalisé avec l’USMA, un exploit historique. »

1 Comment

  1. Caf RASISTE sioniste
    Tfou
    MAHREZ 🇩🇿🇵🇸👍

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *