Coupe du monde : L’Algérie officialise sa position

Coupe du monde : L'Algérie officialise sa position 1

L’Algérie a annoncé, ce lundi 23 octobre, soutenir la candidature du Royaume d’Arabie Saoudite pour organiser la Coupe du monde 2034.

L’Algérie a fait part, ce lundi 23 octobre, dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères de « sa ferme conviction que le Royaume dispose de tous les facteurs de succès pour l’organisation de cet évènement mondial important avec brio et mérite ».

Au vu des relations de fraternité privilégiées « unissant les deux pays frères », l’Algérie exprime « son plein soutien à cette candidature et sa ferme conviction que le Royaume dispose de tous les facteurs de succès pour l’organisation de cet évènement mondial important avec brio et mérite », ajoute le MAE dans son communiqué.

L’Arabie Saoudite veut le mondial

L’Arabie saoudite a annoncé récemment sa candidature pour l’organisation du Mondial di football, l’un de plus grands événements sportifs de la Planète. Si cela se concrétise, l’Arabie Saoudite qui affiche clairement ses ambitions de se positionner parmi les « grandes nations » du football, serait le deuxième pays du Golf après le Qatar et le troisième pays musulman après le Maroc à recevoir sur son sol, une telle compétition.

Connu pour étant l’un des premiers producteurs du pétrole au monde, donc disposant des moyens financiers nécessaires pour l’organisation d’un mondial, l’Arabie Saoudite, dispose également, de l’avis de bon nombre d’observateurs, d’infrastructures pour ce faire.

Le Royaume est d’ailleurs soutenu dans sa candidature, par beaucoup d’autres pays et désormais l’Algérie. « L’Arabie saoudite projette d’offrir un tournoi de classe mondiale et s’inspirera de la transformation sociale et économique en cours, et de la passion pour le football profondément ancrée dans le pays », expliquait précédemment la Fédération internationale de football (FIFA) dans un communiqué. Toutefois, rien n’est encore gagné d’avance malgré l’annonce de l’Indonésie de se retirer de la course car en face, l’Australie fera tout, pour pouvoir organiser, elle aussi, le premier Mondial de son histoire.