« Nous en avons marre »… Le message poignant d’un supporter algérien devenu viral

"Nous en avons marre"... Le message poignant d'un supporter algérien devenu viral 1

Les supporters algériens de football sont reconnus dans le monde entier pour leur passion dévorante envers leur équipe nationale. Leur engagement inébranlable ne se limite pas aux tribunes des stades, mais s’étend également aux discussions en ligne et aux réseaux sociaux. Les fans ne manquent jamais l’occasion de partager leurs opinions sur la composition de l’équipe et les tactiques employées.

Comme le soulignait avec humour Djamel Belamdi, le sélectionneur national : « En Algérie, nous avons 40 millions d’entraîneurs. Tout le monde a son avis à donner ». Récemment, un message émanant d’un fervent supporter de l’équipe d’Algérie de football est devenu viral sur les reseaux sociaux au point d’attendre 60 mille likes.

Ce message posté sur un groupe dédié à l’équipe nationale, est adressé au prochain président de la Fédération Algérienne de Football (FAF), à l’entraîneur de l’équipe, Djamel Belmadi et à son staff technique et médical. L’internaute témoigne de la frustration croissante parmi les supporters envers la performance de l’équipe nationale.

Le message expose clairement les préoccupations et le mécontentement qui grondent au sein de la communauté des supporters. L’auteur exprime son ras-le-bol concernant la situation actuelle, notamment en référence à la dernière performance de l’équipe face à la Tanzanie.

Un message particulièrement poignant

Le message devient particulièrement poignant lorsque l’auteur déclare : « Nous en avons marre des situations camerounaises… Nous en avons marre des plans ratés… Nous en avons marre de convoquer Zerrouki et Zourgane… Nous en avons marre de faire plaisir aux uns et aux autres… » Ces mots reflètent le désarroi d’une grande partie des supporters qui estiment que l’équipe nationale n’a pas été à la hauteur des attentes.

L’auteur du message conclut en adressant un avertissement solennel : « Votre Excellence, si la situation dure jusqu’en décembre, et si la situation ne s’améliore pas, je serai le premier à porter la pancarte « Partez » », indique-t-il encore. Ce message à la fois virulent et poignât traduit le profond attachement des supporters algériens envers leur équipe nationale, mais aussi leur impatience grandissante face à des performances jugées en deçà de leur potentiel.