Premier désaveu pour Islam Slimani au Brésil

Premier désaveu pour Islam Slimani au Brésil 1

Islam Slimani, nouveau joueur du Coritiba FC n’est pas retenu pour le prochain match de son équipe. Les supporters devront donc, patienter encore pour voir l’international algérien sous son nouveau maillot. Son club affrontera Fortaleza dimanche 27 août 2023, dans le cadre de la 21e journée du championnat brésilien.

Islam Slimani ne fera pas sa première apparition avec son nouveau club, Coritiba FC, ce dimanche. Son entraîneur Thiago Kosloski n’a pas retenu son nom dans la liste des joueurs concernés par le match contre Fortaleza. Une rencontre très importante dans la course pour le maintien pour les deux équipes.

Bien que l’international algérien ne souffre d’aucune blessure, mais la décision de sa non-convocation semble toute logique. Slimani est arrivé au Brésil le 21 août et n’est pas encore prêt physiquement pour jouer un match officiel. L’attaquant n’a pas joué de match depuis son départ d’Anderlecht en juin dernier.

L’international algérien doit d’abord, retrouver sa forme physique optimale et s’adapter au rythme et aux exigences du championnat brésilien. Une intégration progressive permettra à Slimani de contribuer au mieux à sauver l’équipe de la relégation. Il est important de noter que le club de Coritiba qui joue sa survie en première division compte énormément sur Slimani.

Coritiba FC mise beaucoup sur Islam Slimani

Le club brésilien mise énormément sur Slimani dans sa quête pour éviter la relégation, et sa présence pourrait bien faire la différence dans cette bataille acharnée. L’attaquant apporte une longue expérience du football européen ainsi qu’un instinct aiguisé pour marquer des buts. L’attaquant algérien est le buteur historique de l’équipe nationale d’Algérie, qui pourra apporter un plus pour aider le club à atteindre ses objectifs.

Pour rappel, l’international algérien et Coritiba FC ont conclu un accord pour un contrat d’une saison et demie et un salaire annuel avoisinant les 3 millions de dollars, soit plus de 2,7 millions d’euros par an ou environ 230.000 euros par mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *