Les rares confessions de Kylian Mbappé sur la sélection algérienne

Les rares confessions de Kylian Mbappé sur la sélection algérienne 1

Kylian Mbappé a renoué avec ses origines africaines. La star mondiale était en visite au Cameroun pour des œuvres humanitaires. Le buteur du PSG a confirmé par ailleurs, son intention de se rendre prochainement en Algérie, pays d’origine de sa mère.

Dans un entretien accordé à la chaine ivoirienne NCI, Kylian Mbappé a également évoqué le niveau des équipes africaines. Le champion du monde 2018 pense que « il y a beaucoup d’évolution dans le football africain. Il y avait une supériorité avant qu’il n’y en ait plus ».

« L’Algérie a une bonne équipe »

Concernant l’équipe nationale d’Algérie, Kylian Mbappé estime que « l’Algérie a une bonne équipe et ils ont gagné la CAN. C’est une équipe sur laquelle il faut compter et on ne les oublie pas. Malheureusement, ils n’ont pas pu jouer la dernière Coupe du Monde. Le Cameroun les a éliminés. Mais ils vont essayer d’être présents à la prochaine compétition ».

Kylian Mbappé rend hommage au Maroc et à la Tunisie

Le buteur parisien indique que les équipes africaines ne devraient se mettre de barrières. « On a vu le Maroc lors de la dernière Coupe du monde, la Tunisie nous a battus en phase de poules… des équipes de grande qualité, le niveau monte chaque année. On voit qu’ils ont un haut niveau. Beaucoup de respect pour ces équipes. Il y a de grands joueurs, comme Sadio Mané, Achraf Hakimi… ils jouent dans les meilleures équipes du monde (. ..) Le Maroc battait de grandes équipes. Ils ont fait une Coupe du monde incroyable. Heureusement, nous les avons battus ».

A la question qui il préfère parmi les deux légendes du football africain ; Drogba ou Eto’o ?, Mbappé n’a choisi ni l’un ni l’autres. « Les gens ne comprennent pas si je dis qui j’aime le plus, Drogba ou Eto’o ? Ce sont deux joueurs incroyables. Ils ont tout gagné en club. Des gens importants pour leur pays. Ils sont très impliqués, pas seulement dans leurs carrières de footballeurs », assure-t-il.