Walid Reguergui est assez clair. Après un parcours historique et exceptionnel de la sélection marocaine à la coupe du monde 2022 au Qatar, les joueurs binationaux ne vont pas manquer de frapper à la porte des Lions de l’Atlas. C’est à peu près ce qu’il s’est passé avec l’équipe d’Algérie au lendemain de son sacre africain de juillet 2019 en terre égyptienne.

Mais avant que la sélection marocaine devienne la Mecque des joueurs binationaux, elle est avant tout le lieu de la révélation de plusieurs joueurs qui ont émergé à l’occasion de la coupe du monde qatarie. Que ce soit Azeddine Ounahi, Sofyan Amrabet, Romain Saïss, Yassine Bounou ou Nayef Aguerd, ils ne seront pas à l’abri de l’intérêt des clubs européens durant le mercato hivernal.

Walid Regragui avertit les binationaux marocains

Mais le sélectionneur marocain Walid Regragui veut visiblement être clair avec les joueurs qui rêveraient de rejoindre les Lions de l’Atlas. Particulièrement les joueurs nés et formés en Europe et qui n’ont pas encore pensé au changement de leur nationalité sportive.

Walid Regragui : « les places sont chères »

Walid Regragui leur fait savoir que la place au sein de l’équipe nationale est très chère et pour l’avoir, il faudra la mériter parmi les meilleurs. Son message dans ce sens est d’ailleurs très clair. « A tous ceux qui veulent intégrer l’équipe nationale, il va falloir prouver avoir le niveau pour jouer pour la 4e meilleure nation du monde », a asséné le sélectionneur du Maroc, à quelques jours de l’ouverture du mercato d’hiver et à quelques semaines du prochain stage des deux matchs entrant dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2023 en Côte d’Ivoire, qui reste le premier objectif des Lions de l’Atlas.