L’attaquant international algérien, Yacine Brahimi refuse de prendre sa retraite internationale et pense qu’il pourra donner encore un plus à la sélection algérienne.   

Écarté de la sélection algérienne depuis la dernière Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2022) joué au Cameroun, l’attaquant international algérienne, Yacine Brahimi a adressé un message fort au sélectionneur des Verts, Djamel Belmadi. Dans des déclarations accordées à la chaîne algérienne El Heddaf, l’ancien joueur du FC Porto nie avoir pris la décision de mettre fin à sa carrière internationale, cela malgré qu’il n’est plus retenu en sélection depuis presque une année.  Âgé de 32 ans, Brahimi pense qu’il peut toujours apporter un plus à la sélection de son pays. « C’est faux, je n’ai jamais songé à prendre ma retraite internationale », a affirmé Yacine Brahimi.

« Je suis Algérien »

Il y’a quelques semaines, Yacine Brahimi s’est exprimé sur l’élimination de l’Algérie face au Cameroun. Contrairement aux autres joueurs internationaux et le sélectionneur Djamel Belmadi qui accusent Bakary Gassama d’être le premier responsable de l’élimination des Verts, Brahimi avait épargné l’arbitre Gambien dans ses déclarations.

Il avait déclaré que c’est l’équipe qui a échoué et que le Gambien Bakary Gassama n’était point le responsable de l’élimination. Des propos qui ont fait réagir Djamel Belmadi, suivi par les supporters algériens qui n’ont pas hésité à critiquer Brahimi. Certains sont allés plus loin en doutant de son nationalisme. Le joueur a tenu à leur répondre indirectement en déclarant : « l’Algérie c’est mon pays, je suis Algérien et personne ne le m’enlevera ».