La Confédération africaine de football (CAF) a infligé une lourde suspension à l’encontre de l’ancien joueur international marocain, Mustapha Hadji qui vient d’écoper de cinq ans de suspension de toute activité liée au football. 

La CAF reproche des faits très graves à l’ancien international marocain, Mustapha Hadji, qui vient d’écoper d’une lourde sanction. Accusé de falsification de diplôme, l’ancien entraîneur adjoint des Lions de l’Atlas, Mustapha Hadji a été condamné  par le jury disciplinaire de la Confédération africaine de football (CAF) à l’interdiction d’exercer toute activité d’encadrement pendant une durée de 5 ans.

Sa licence d’entraîneur, obtenue via la Fédération centre-africaine de football (RCA), et lui ayant permis d’occuper le poste d’adjoint de Hervé Renard, Badou Zaki et Vahid Halilhodzič au sein de la sélection marocaine est finalement falsifiée. Dans sa décision rendue publique sur son site officiel, la Confédération africaine de football (CAF) a confirmé la décision du jury de la CAF après avoir reçu des plaintes à propos de la falsification de la licence d’entraîneur de Mustapha Hadji.

Mustapha Hadji n’est pas le premier technicien marocain à avoir falsifié son diplôme d’entraineur. Le 6 octobre dernier, la CAF a infligé la même sanction à l’entraineur marocain, Youssef Rossi. Il a écopé également de 5 ans de suspension pour avoir falsifié sa licence « A » obtenue via la Fédération burkinabaise de football (FBF).