L’ancien international allemand, Jürgen Klinsmann, a critiqué le jeu des Iraniens qui font, selon lui, tout le temps pression sur les arbitres pour obtenir des résultats. Pour lui, cela fait partie de leur culture et ces assertions n’ont pas tardé à faire réagir la Fédération iranienne de football qui a clashé l’ancien sélectionneur des Etats-Unis.

« Ce n’est pas par hasard. C’est exprès. Cela fait partie de leur culture, c’est comme ça qu’ils jouent. Ils travaillent l’arbitre (…), le juge de touche, le 4e arbitre. Ils vous font perdre votre concentration », a indiqué Jürgen Klinsmann sur le plateau de la télévision britannique BBC, juste après la victoire de la sélection iranienne contre celle du Pays de Galles.

Il est vrai que le propos de l’ancien attaquant de la Mannschaft est un peu hard car cela peut être considéré comme une façon d’accuser les joueurs iraniens de triche. Donc, c’est naturellement que la Fédération iranienne de football a réagi en rappelant le match entre l’Allemagne (à l’époque RFA) et l’Autriche en 1982. Le match de la honte qui a conduit à l’élimination de l’Algérie malgré sa victoire contre la mannschaft (2-1).

« Le plus honteux épisode de l’histoire de la Coupe du monde »

Jürgen Kliinsmann n’était pas encore dans l’équipe de la RFA mais la Fédération iranienne de football a trouvé le moyen de le citer. « En tant qu’Allemand, M. Klinsmann ne sera pas jugé pour le plus honteux épisode de l’histoire de la Coupe du monde quand l’Allemagne de l’Ouest et l’Autriche avaient arrangé un résultat en 1982 », a asséné la Fédération iranienne qui n’a pas eu besoin de citer l’Algérie.

Pour un clash, c’en est un et il est fort surtout que 40 années après le mondial espagnol de 1982 et ce match de la honte entre voisins germains qui se sont entendus pour un score de parité afin de passer ensemble au second tour au détriment de l’Algérie, il reste encore le match référence en matière d’indignité et de triche. D’ailleurs, c’est suite à ce match que la FIFA a apporté des amendements au déroulement des coupes du monde.