L’équipe d’Algérie n’ira pas au mondial 2022 qui aura lieu au Qatar entre le 20 novembre et le 18 décembre 2022. Son élimination amère aux dernières secondes du match contre la sélection du Cameroun, en mars 2022, restera comme un traumatisme national dans l’histoire des chocs populaires ayant émaillé le football mondial.

Mais si les Algériens cherchent une consolation, petite soit-elle, ils peuvent la trouver chez cinq joueurs qui ont un lien fort avec l’Algérie et qui participent quand-même à la Coupe du monde au Qatar avec leurs sélections respectives. Ce sont, en fait, cinq joueurs « éligibles » avec les Fennecs mais qui avaient opté pour d’autres nationalités sportives.

Benzema et les autres

C’est le cas de Karim Benzema qui va au Qatar avec l’équipe de France. Originaire d’Algérie, il aurait pu aussi choisir les Verts, mais son génie a été découvert assez tôt par les sélectionneurs des jeunes catégories des Bleus, avec à la clé une première sélection en équipe première à l’âge de 20 ans en 2007. Et c’est vrai qu’à l’époque, les Verts n’étaient pas très attirants pour des joueurs de haut niveau.

C’est le cas également de Kylian Mbappé dont la maman est originaire de Kabylie, en Algérie. Mais en 2018, quand l’Algérie tentait de trouver sa voie avec le départ de Vahid Halilhodzic, Mbappé a été sélectionné en équipe de France et convoqué pour le mondial de Russie, que les Bleus de Didier Deschamps a remporté haut la main.

En plus de Benzema et Mbappé qui vont au mondial avec la France, il y a aussi le Tunisien Aïssa Laïdouni qui évolue dans un club hongrois. Il faut savoir que Laïdouni a une triple nationalité, française, algérienne et tunisienne. Il aurait pu jouer avec les Fennecs dès 2020 si Belmadi avait fait appel à lui, mais en 2021, les Aigles de Carthage l’ont convoqué et se retrouve en 2022 au mondial qatari.

Ensuite, il y a le milieu défensif Boualem Khoukhi, né à Bousmaïl, à Tipaza. Mais le sort a fait qu’il sera naturalisé comme citoyen du Qatar et fera sa carrière dan ce pays. Comme joueur de l’équipe du pays organisateur du mondial, il sera également là et pourra peut-être être soutenu par les Algériens, amoureux de football. Tout comme son compatriote, Karim Boudiaf Algéro-qatari dont la nationalité sportive qatarie. Né en France et formé à Nancy, il a rejoint dès 2010 un club qatari et s’y installé avec obtention de la nationalité et convocation en sélection.