Le secrétaire général de la Confédération africaine de football (CAF), Veron Mosengo-Omba se trouve depuis quelques jours en Algérie pour inspecter les stades et l’état des pelouses qui abriteront les matchs du Championnat d’Afrique des nations (CHAN-2023) qui aura lieu en Algérie du 13 janvier au 4 février 2023. 

Arrivé en Algérie depuis jeudi 3 novembre, le secrétaire général de la CAF, Veron Mosengo-Omba a entamé sa mission par inspecter le stade de Rouiba et son terrain d’entraînement, puis le nouveau stade de Baraki et le stade du 5 juillet, avant de se rendre à Oran pour inspecter le nouveau stade « Miloud Hadefi ».

« Des stades mondialistes »

Le représentant de la CAF, s’est exprimé samedi aux médias, en marge donc de cette visite au stade Miloud Hadefi d’Oran. Il s’est dit très satisfait de installations et les stades retenus pour abriter le CHAN-2023 en Algérie. «Je suis très satisfait des installations sportives à Oran. Sincèrement, j’ai vu des pelouses et des stades de classes mondiales», a déclaré le secrétaire général de la CAF, samedi à Oran. Il faut dire qu’avec ces nouvelles infrastructures, l’Algérie gagne des points dans la course à l’organisation de la Coupe d’Afrique 2025, prévue initialement en Guinée.

Chargé par la CAF pour inspecter les stades retenus pour l’organisation du CHAN-2023 en Algérie, Veron Mosengo-Omba a été ce dimanche à l’Est du pays en compagnie du président de la FAF, Djahid Zefizef, le président du Comité d’organisation local (COL) du CHAN, Rachid Oukali où il a inspecté les deux autres stades retenus pour cette compétition africaine, à savoir le stade  Chahid Hamlaoui de Constantine et le stade Chabou d’Annaba.