Décidément, l’élimination de l’équipe d’Algérie des qualifications pour mondial 2022 fait couler et de la salive beaucoup plus que lors de la qualification au mondial 2014 au Brésil et le passage historique des Fennecs au second tour de la phase finale du mondial brésilien. L’actualité, réelle ou inventée, se poursuit alors que les 32 équipes mondialistes s’apprêtent à entamer le tournoi mondial du Qatar.

Sept mois après l’amère défaite face au Cameroun, l’on continue de parler de l’arbitre gambien Bakary Gassama, auteur d’un arbitrage scandaleux à l’occasion de ce match barrage et d’évoquer la possibilité pour l’équipe d’Algérie d’être repêchée par la Fédération internationale de football (FIFA) en vue d’une participation au mondial 2022. Les marchands de rêves et de chimères ne veulent plus se taire alors que l’ouverture du mondial qatari est attendu dans moins de trois semaines.

C’est ainsi qu’une information a circulé récemment sur la décision de la FIFA d’écarter l’arbitre gambien, Bakary Gassama du mondial qatari. Plusieurs pages sur les réseaux sociaux ont répercuté l’information au point où même certains sites sportifs se sont empressés de la diffuser. « Officiel : Exclusion de l’arbitre Bakary Gassama de la participation à la coupe du monde Qatar 2022 », a-t-on titré sur Facebook et Twitter.

Gassama toujours retenu

Qu’en est-il au juste ? Un petit tour sur le site de l’Instance présidée par l’Italien Gianni Infantino montre que le nom du referee gambien figure toujours parmi les arbitres retenus pour le mondial qatari. Mieux encore, il n’y a aucune trace d’une disqualification de Bakary Gassama de la Coupe du monde 2022, ni de quel autre arbitre que ce soit. C’est dire que cette information n’a aucun fondement et vise seulement à pérenniser la controverse autour du fameux match entre les Fennecs et les Lions indomptables