Le Chef de l’Etat algérien, Abdelmadjid Tebboune, a réitéré, ce mercredi 2 novembre, son soutien indéfectible à l’Etat du Qatar, cible d’une campagne de critiques et d’appels au boycott , à moins de trois semaines de l’ouverture de la phase finale de la coupe du monde 2022 que l’émirat gazier accueillera du 20 novembre au 18 décembre.

Devant les Chefs d’Etats arabes présents au Sommet de la Ligue arabe, tenu les 1er et 2 novembre à Alger, Abdelmadjid Tebboune a saisi l’occasion d’un discours pour exprimer son soutien au Qatar sans citer, cependant, la campagne de critiques qui le cible depuis quelques mois déjà, notamment de la part de personnalités politiques européennes ainsi que d’anciennes gloires du football mondial.

« Je saisis cette occasion pour exprimer notre total soutien pour l’Etat frère du Qatar au moment où il s’apprête à accueillir la phase finale de la coupe du monde », affirme le Chef de l’Etat algérien dans un discours dont un extrait a été partagé sur les réseaux sociaux. Le locataire du Palais d’El Mouradia rappelle que le Qatar, un petit émirat gazier du Moyen-Orient, « fournit des efforts pour donner une image honorable qui convienne à notre monde arabe et sa culture florissante grâce à ses nobles valeurs ».

Ce soutien a été exprimé deux jours à peine après une entretien à l’agence de presse qatarie durant lequel Abdelmadjid Tebboune a dénoncé la campagne qui a ciblé l’émirat. « L’Algérie exprime son soutien total et continu à l’État du Qatar et dénonce les campagnes suspectes qui lui portent atteinte », avait-il affirmé, en réaction à la campagne de critiques et d’appels au boycott qui s’est accentuée à l’approche de l’ouverture du mondial.