À un mois et demi de la phase finale de la Coupe du monde-2022 qui aura lieu au Qatar du 20 novembre au 18 décembre, le Maroc aurait menacé de se retirer de cet grand événement planétaire. 

En effet, selon plusieurs médias algériens, le Qatar aurait invité la RASD (République arabe sahraouie) pour prendre part à la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde 2022. Une invitation qui confirmerait la reconnaissance de cet État qui constitue une énorme consécration pour la cause sahraouie.

Ainsi et toujours selon la même source, le Qatar aurait fait une proposition « secrète » sur demande d’Alger afin que le président Sahraoui, Brahim Ghali, prenne part aux activités d’ouverture de la Coupe du Monde, prévue, le 20 novembre prochain à Doha. Une décision pas encore officielle, mais elle a provoqué un véritable tollé au Maroc.

Menaces de boycotte ?

Si la décision du Qatar d’inviter le RASD se confirme de manière officielle cela provoquerait un véritable séisme au niveau de la haute sphère marocaine. Le pays serait même prêt à renoncer à sa participation à  cet événement mondial malgré les sanctions qu’une telle décision pourrait engendrer, ajoute encore lesdits médias.

Une simple rumeur ?

Ce qu’il faut savoir que jusqu’à présent, aucune déclaration officielle n’a été faite par l’Association de football du Qatar, ou tout autre organisme qatari officiel. Ces informations ne sont que des rumeurs largement répandues sur les réseaux sociaux notamment. Selon plusieurs observateurs, voir le Maroc boycotter la Coupe du Monde n’est pas envisageable, même en cas où ces informations concernant l’invitation du président Sahraoui se confirment de manière officielle.