Qualifiée pour le mondial qatari, la sélection tunisienne risque de connaitre une grosse désillusion et une élimination sans même avoir joué la moindre rencontre dans la compétition.

La Tunisie fait partie des 5 nations africaines qui ont réussi à décrocher un billet pour le mondial du Qatar dans quelques mois et cela après avoir disposé du Mali dans le match barrage. jusque-là, tout va bien, une qualification méritée et l’ambition de faire mieux que la dernière participation lors du mondial russe en 2018. Si l’ambition est là, il  y a également des choses qui se passent et qui pourraient venir briser le rêve des Tunisiens d’aller disputer cette coupe du monde dans quelques mois seulement.

Conflit entre le Ministre et la Fédération

En effet, il y a un gros imbroglio autour de la Fédération tunisienne de football que préside Wadi Al Jari. D’après les informations de Sport News Africa, un grand conflit existe entre la Fédération et le ministère des sports. On parle ici de soupçons de matchs truqués cette saison et notamment aprés la relégation de l’ES Zarzis et l’ES Metlaoui. Des accusations fusent contre l’Olympique Béja qui aurait truqué ses matchs.

D’ailleurs, la Fédération a décidé de suspendre certains joueurs pour non respect de la charte sportive, mais le ministère via son porte-parole a jugé que cette décision était hâtive. Désormais, le ministère réfléchit à dissoudre le bureau fédéral de la FTF.

Si cela se confirme, ce sera une ingérence de l’état dans les affaires de la fédération et cela est totalement interdit comme le stipule le règlement de la FIFA. Ainsi, le Zimbabwe et le Kenya ont été exclus des éliminatoires de la CAN à cause justement de l’ingérence. Ce qui fait que la menace plane sur la Tunisie car même si une élimination ne semble pas être à l’ordre du jour, il n’en demeure pas moins qu’elle se pose désormais comme une possible solution. Placée dans le groupe D avec la France notamment, la tunisie retient son souffle.