Comme on en parlait dernièrement, Joshua Bondo a été désigné pour diriger la rencontre face au Cameroun à Japoma. Cependant, la FAF a émis des réserves et a refusé cette désignation.

Comme tout le monde le sait, une qualification pour un mondial se joue sur des détails. Les Verts le savent très bien et vont essayer donc de faire le nécessaire pour que tout se passe parfaitement bien pour eux. D’ailleurs, pour la double confrontation entre l’Algérie et le Cameroun, on attendait de connaitre les arbitres et finalement, on en sait plus puisque pour le match aller, c’est Joshua Bondo qui a été désigné.

Très rapidement, la FAF a récusé cet arbitre et a envoyé un courrier officiel à la CAF pour demander un changement d’arbitre du moment que la FAF reproche à cet arbitre d’avoir fait un mauvais match lors de la rencontre face au Burkina Faso au Maroc mais aussi, le fait qu’il aurait proféré des menaces à Belmadi lors de la dernière Coupe d’Afrique des nations.

La CAF dit NON

Comme nous l’avons rapporté en exclusivité sur notre site, la réponse de la CAF n’a pas tardé et celle-ci est très claire. C’est donc officiel, il n’y aura pas de changement d’arbitre. En effet, la FAF a été destinataire d’un courrier de l’instance africaine pour l’informer qu’il n’y aura pas de changements et que la FAF n’a pas fourni assez de preuves pour procéder à un changement. Ce qui fait que Bondo dirigera bel et bien la rencontre, prévue vendredi 25 mars au stade de Japoma à Douala (18h00, heure algérienne).

Communiqué de la CAF

« La mauvaise performance d’un officiel de match, notamment d’un arbitre est une réalité qui peut se produire. Elle pèsera sur la notation de performance du match en question. Si cette mauvaise performance est volontaire, elle permet de douter de l’intégrité de l’arbitre en question. Or, dans le cas présent, la performance de l’arbitre en objet à la dernière Coupe d’Afrique des Nations était à hauteur des exigences de la CAF », écrit l’instance dans son communiqué.

 » A ce titre, la Commission des arbitres de la CAF lui fait entièrement confiance pour pouvoir mener à bien cette mission car son expérience d’arbitre de haut niveau dans des matchs de ce genre, n’est plus à démontrer. Pendant les quinze années qu’il a fait sur la liste FIFA, il n’a jamais fait l’objet d’une suspension. Monsieur Bondo fait d’ailleurs partie de la liste des arbitres professionnels et du Panel de l’Elite A de la CAF », a indiqué l’Instance présidée par Patrice Motsepe.