Sur demande de Canal + et beIn Sports, le tribunal judiciaire de Paris a donné son accord de faire bloquer les sites pirates diffusant illégalement les matches de Ligue des champions européenne. 

En effet, les groupes Canal + et beIN Sports France, diffuseurs de la Ligue des champions ont obtenu l’autorisation de « bloquer l’accès aux sites web frauduleux, qui mettent à disposition des flux illégaux et non autorisés de matches de Ligue des champions ».

Selon le journal sportif « L’Equipe », les sites s’apprêtant à diffuser les matchs de la Ligue des champions illégalement, pourront être neutralisés rapidement, par anticipation et  la législation permet désormais de bloquer «tous les sites pas encore identifiés dans l’ordonnance mais qui tenteront de transmettre illégalement a posteriori la Ligue des champions durant la saison».

Dans un communiqué publié rendu public lundi le 14 février, l’UEFA a salué la décision du tribunal judiciaire de Paris d’obliger Orange, Free, SFR et Bouygues Telecom à bloquer les sites illégaux proposant des flux de matches de Ligue des champions, à la demande de Canal + et de beIN Sports, rapportent les médias français.