Le commentateur algérien de beIN sports, Hafid Derradi fait l’objet depuis plusieurs jours d’une violente campagne de lynchage d’internautes et journalistes marocains sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter. 

L’origine de cette compagne haineuse, un tweet « fabriqué » attribué au journaliste dans lequel il aurait maltraité une abonnée marocaine. La Capture d’écran de cette discussion a été massivement relayée sur les réseaux sociaux, déclenchant une vague d’indignation chez les Marocains. Dans une réponse publiée sur le même réseaux social, Hafid Derradji a affirmé « qu’il n’a jamais tenu une telle discussion et qu’il n’a pas l’habitude de répondre à des inconnus sur les réseaux sociaux ». Il a soutenu que « la discussion en question est un montage et a été fabriquée ».

Malgré la mise au point apportée par le commentateur vedette de beIN sports, une véritable campagne de dénigrement a été menée par des journaliste et internautes marocains. Le compte twitter du journaliste a été pris d’assaut, des milliers de commentaires y ont été publiés, accusant Hafid Derradji de porter « atteinte à l’honneur des Marocaines et à la dignité de toute la société marocaine ».

Une plainte déposée

L’affaire a même pris une autre dimension puisque le Club des avocats au Maroc a déposé une plainte auprès du Procureur général qatari, à l’encontre du commentateur sportif de beIN Sports, Hafid Derraji, « pour dénigrement et injures sur les réseaux sociaux ». C’est le président de cette instance qui l’a annoncé samedi 22 janvier. « Le Club des avocats au Maroc a déposé une plainte pénale auprès du Procureur général qatari Dr. Issa bin Saad Aljafali Ainuaimi à l’encontre du Journaliste Hafid Derraji conformément aux dispositions de l’article 8 de la loi 14/2014 relative à la lutte contre la cybercriminalité », a-t-il écrit sur Twitter.