Malgré le semi-échec enregistré cet après-midi face à la Sierre Leone, le sélectionneur national, Djamel Belmadi a, comme d’habitude, eu une réaction de patron lorsque un journaliste de nationalité ivoirienne a posé une question sur la météo. 

En conférence de presse, Djamel Belmadi a expliqué ce semi échec de ses hommes par le changement de climat entre l’Algérie et le Cameroun. « Il y a 48h de ça, on avait des conditions favorables. Hier il faisait trop chaud. Aujourd’hui, les joueurs puisaient dans leurs réserves parce qu’il faisait trop chaud. Ça avantage l’équipe qui est en place qui coulisses. Nous sommes pénalisés par les conditions climatiques. On a manqué cet instinct de tueur. On s’est projeté mais on n’a pas de résultats et c’est frustrant», a t-il déclaré

Juste après, un journaliste ivoirien a tenté de provoquer de Belmadi, en reprochant au sélectionneur national le fait  d’insister sur l’aspect du climat « depuis le premier point de presse tenu au Cameroun ».Djamel Belmadi n’a pas mâché ses mots pour répondre. « Je n’ai pas insisté depuis la dernière conférence de presse pour parler de la chaleur. Mais vous comparez le climat d’ici avec l’Algérie ? A cette période de l’année, en Algérie il fait très froid. Je ne comprends pas votre question si vous voulez rentrez là-dedans, vous allez rentrer dans un mur », a-t-il asséné.

Djamel Belmadi a ensuite enchaîné en recadrant le journaliste : « Monsieur, vous êtes journaliste ? […] Vous comparez des choses qui sont incomparables. Aujourd’hui, il faisait très humide, très chaud, ce n’est pas une excuse. Cela pèse sur les organismes de chaque athlète et notamment des joueurs qui ont l’habitude d’évoluer en Europe. Vous êtes journaliste, pas météorologue ».