L’identité du futur sélectionneur de l’Algérie a fuité

L'identité du futur sélectionneur de l’Algérie a fuité 1
Walid Sadi et Djamel Belmadi

À quelques jours de l’annonce officielle, l’identité du nouvel sélectionneur de l’équipe nationale algérienne alimente les rumeurs et les spéculations. Néanmoins, l’arrivée de Carlos Queiroz est quasiment actée. 

Certes, aucune confirmation officielle n’a été émise pour le moment, mais la piste Queiroz semble la plus sérieuse du côté de la FAF. Le technicien portugais, doté d’une riche expérience de 246 matchs en tant que sélectionneur, se présente comme un candidat sérieux pour prendre les rênes des Fennecs. Son bilan, avec 136 victoires, 65 nuls et 49 défaites, plait beaucoup aux membres de la commission de sélection du nouvel entraîneur, mise en place par la FAF.

Carlos Queiroz a travaillé dans de grands clubs depuis les années 1980. Il a notamment remporté la Coupe du Portugal en 1995 avec le Sporting Portugal, la Supercoupe d’Espagne en 2003 avec le Real Madrid, et a participé deux fois, à la Coupe du Monde avec le Portugal et l’Iran.

Objectif, la Coupe du monde 2026 pour Queiroz

L’expérience internationale de Queiroz constitue son atout majeur. Il a déjà été sélectionneur du Portugal, de l’Iran, de la Colombie, de l’Egypte et du Qatar. Il a travaillé dans de grands clubs comme Manchester United, le Real Madrid et le FC Porto. Donc, pour lui, la gestion du groupe et des stars ne sera pas un problème.

L’Algérie choisit Carlos Queiroz

Du côté de la FAF, le choix s’est porté sur Carlos Queiroz. Le président de la Fédération algérienne Walid Sadi a entamé les négociations avec l’agent du technicien portugais sur les détails du contrat qui devra le lier à l’équipe d’Algérie. L’objectif principal du nouveau sélectionneur sera la qualification en coupe du monde 2026.Mais avant, la sélection algérienne devra faire bonne figure lors de la CAN 2025.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *