Islam Slimani, les graves accusations de Christophe Galtier

Islam Slimani, les graves accusations de Christophe Galtier 1
Matche Amical Algérie vs Benin, au stade de 5 juillet le 09 septembre 2019

Christophe Galtier a été jugé hier, à Nice, pour des soupçons de racisme. Plusieurs joueurs algériens ont été cités dans ce dossier sensible au cours de la période où Galtier était à la tête de l’équipe niçoise.

Un examen particulier a été consacré au cas d’Islam Slimani. Contrairement à des spéculations insinuant que le refus de Galtier de recruter Slimani était lié à sa nationalité, sa religion ou à son désir de participer à la Coupe d’Afrique des Nations avec l’Algérie, le coach niçois a réfuté ces allégations. il a plutôt mis en avant des critiques pointant du doigt l’attaquant algérien, tant sur le plan sportif que sur le plan humain.

« Il est instable. En 13 saisons, il a signé 13 contrats. Il a résilié son contrat à Lyon, à Monaco et au Portugal. Il est nocif pour un groupe, » indique l’ancien coach du PSG. Et d’ajouter, « Galtier ne veut pas de Slimani. Il va signer au Sporting du Portugal. Il se bat avec son entraîneur. Christophe Galtier n’a pas recruté Slimani parce qu’il jeûnait ? Mais non », a-t-il déclaré au juge.

Slimani « instable »

Christophe Galtier explique qu’il ne voulait pas associer son équipe à l’instabilité que pourrait représenter Slimani. Les multiples résiliations de contrat de l’attaquant algérien, combinées à des conflits avec ses entraîneurs précédents, ont été présentées comme des facteurs dissuasifs pour lui.

Le coach niçois n’a pas ménagé ses critiques en soulignant que Slimani, malgré son talent sur le terrain, pose des problèmes en dehors. Galtier affirme que son choix de ne pas recruter Slimani était basé sur des considérations purement sportives et professionnelles, plutôt que sur des facteurs liés à la nationalité ou à la religion du joueur. Les avocats de Galtier ont tenté d’écarter toute notion de discrimination, insistant sur le fait que la décision de ne pas recruter Slimani, était motivée par des considérations liées à la stabilité et à la cohésion de l’équipe.

1 Comment

  1. Le Francaise de nature il est racite, pour les joueurs Algeriens, il a une choise dans les Francaises ne vu pas lacher depuis la Colonisation de l’Algerie en 1830 jusqu’a ce jour. Si maleureux de voire le sport dans les mains des soinistes racist. 123 Viva l’Algerie et viva la PALISTINE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *