Même absent, Badredine Bouanani montre son grand attachement à la sélection algérienne (Vidéo)

Même absent, Badredine Bouanani montre son grand attachement à la sélection algérienne (Vidéo) 1

Badredine Bouanani a une nouvelle fois, manifesté son attachement indéfectible à l’équipe nationale algérienne. Bien qu’il n’ait pas été convoqué par le sélectionneur national, Djamel Belmadi, pour participer aux matchs contre la Somalie et le Mozambique, Bouanani a manifesté un grand intérêt pour ces deux rencontres.

Dans une vidéo largement partagée sur la plateforme « X », Bouanani apparaît en train de suivre le dernier match des Verts contre l’équipe du Mozambique sur son téléphone portable. L’international algérien a été filmé assis sur un banc de touche. Il était vraisemblablement nerveux en suivant le rencontre à travers l’écran.

Après avoir partagé une story devant l’écran lors du match contre la Somalie, Bouanani a réagi au résultat des Fennecs face au Mozambique en saluant la performance de Chaibi, auteur de l’ouverture du score à la 69e minute. Bouanani a commenté le post Instagram de Chaibi après la victoire, en écrivant : « T’es trop fort Machallah mon frère. »

Bouanani traverse une période difficile en club

La situation de Badredine Bouanani avec son club français, Nice, est actuellement compliquée en raison du manque de temps de jeu avec l’équipe première. Les données ont changé par rapport à la saison précédente, où il était l’une des jeunes stars les plus prometteuses de la Ligue française.

La situation a radicalement changé pour le jeune joueur depuis qu’il a choisi de représenter l’équipe nationale d’Algérie. Il se retrouve rarement dans le onze de départ, même lors des matchs moins importants. Cette situation soulève des questions sur les raisons de son exclusion, compte tenu de la performance mitigée de l’ailier Laborde.

L’absence du jeune international algérien pourrait le priver de participer à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), d’autant plus qu’Adam Ounas et Amoura se sont illustrés ces dernières semaines. La situation de Bouanani est similaire à celle vécue par de nombreux joueurs algériens évoluant dans des clubs français après avoir choisi de représenter les Verts. Belfodil, Tafer, et Idriss Saadi ont également été confrontés à de telles situations, se retrouvant sur le banc de touche après avoir été parmi les jeunes talents les plus prometteurs en France à l’époque.