Binationaux algériens : La grosse annonce de la FAF

Walid Sadi, nouveau président de la Fédération Algérienne de Football (FAF), a annoncé un changement important à la tête de la cellule de détection des talents binationaux évoluant à l’étranger. Lors de son intervention sur le plateau de l’ENTV, Sadi précise que cette décision vise à moderniser et renforcer le processus de repérage des joueurs algériens évoluant hors des frontières nationales.

Au cœur de ce changement annoncé par Sadi se trouve la Direction Technique Nationale (DTN), qui joue un rôle essentiel dans la formation et le suivi des jeunes talents. « Je vais opérer des changements profonds au niveau de la DTN, je vais désigner un nouveau responsable à la tête de la cellule de détection des talents évoluant à l’étranger », a-t-il déclaré. Cette annonce reflète l’engagement du nouveau président de la FAF à s’appuyer sur la diaspora sportive pour renforcer les équipes nationales.

L’Algérie est reconnue pour sa diaspora sportive, une véritable pépinière de talents évoluant à l’étranger notamment en France. Les derniers mois ont été marqués par des avancées concernant la détection et l’intégration de ces joueurs binationaux au sein de l’équipe nationale, avec l’arrivée d’Aouar, Chaibi, Ait Nouri et les autres. D’autres talents comme Gouiri et Larouci arrivent bientôt.

Binationaux : la FAF compte investir dans la « Cellule FAF Radar »

En établissant un contact précoce avec les joueurs, la FAF a plus de chances d’attirer les meilleurs talents algériens évoluant à l’étranger. Le nouveau président de la FAF veut encore investir dans cette stratégie qui a déjà porté ses fruits. C’est ainsi qu’est née la « Cellule FAF Radar », un projet audacieux initié par Kheireddine Zetchi, président de la fédération de 2017 à 2021. Cette cellule a pour objectif de recenser les joueurs binationaux évoluant en Europe, susceptibles de renforcer non seulement l’équipe nationale A, mais aussi les différentes catégories de jeunes.

Dans le contexte de reconstruction de l’équipe d’Algérie, initiée par le sélectionneur Djamel Belmadi, avec la CAN 2024 et la Coupe du Monde 2026 en ligne de mire, la sélection de joueurs binationaux est redevenue une priorité. Ce processus complexe revêt une importance cruciale pour la FAF, qui fait de l’intégration de ses talents expatriés un véritable moteur de développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut