Équipe d’Algérie : Bachir Belloumi menace-t-il Badredine Bouanani ?

Équipe d'Algérie : Bachir Belloumi menace-t-il Badredine Bouanani ? 1

Après une saison époustouflante pour un joueur de son âge, il était logique que l’international algérien Badredine Bouanani espère, pour cette année, un début de saison avec un rôle plus important à jouer dans l’effectif de son club de l’OGC Nice. Contrairement à Didier Digard, la saison dernière, l’actuel coach du Gym ne l’entend pas de cette oreille.

En effet, Francesco Farioli qui a remplacé Didier Digard à la tête du staff technique de l’OGC Nice, a décidé de mettre Badredine Bouanani, bientôt 19 ans, sur la touche pour ce début de saison. Après quatre matchs de Ligue 1 Uber Eats, l’international algérien n’a joué que 33 minutes pour 360 minutes possibles, soit en quatre matchs joués, notamment face au Paris Saint-Germain.

Il faut dire que si cela continue comme cela pour l’ailier droit de Nice et de l’équipe d’Algérie, il risque de perdre sa compétitivité. Il pourrait même voir sa place en équipe nationale s’évaporer alors que le sélectionneur national Djamel Belmadi compte beaucoup sur lui pour jouer la doublure du capitaine des Fennecs Riyad Mahrez, et à moyen terme, son successeur parmi les Verts.

Bouanani manque de temps de jeu

De ce fait, Badredine Bouanani a raison d’avoir peur pour sa place en équipe d’Algérie parce que tout simplement son recul en club, en Côte d’Azur, s’effectue en parallèle avec la montée en puissance de Mohamed Bachir Belloumi, 21 ans, qui fait de belles choses avec son club portugais du SC Farense. En quatre matchs, il est, en effet, l’auteur d’un joli but et deux passes décisives, contribuant ainsi à la 11e place occupée par son club en Liga Portugal, alors qu’il est un nouveau promu parmi l’élite.

Alors, Mohamed Bachir Belloumi menace-t-il Badredine Bouanani en équipe d’Algérie ? Il est clair que oui dans la mesure où si le jeune Niçois continue à manquer de temps de jeu et de compétition, il manquera de compétitivité alors que c’est le premier critère de sélection pour Djamel Belmadi. Et entre temps, le jeune Belloumi, fils de la légende des Verts des années 80, devient de plus en plus titulaire et surtout indispensable pour son coach. Il y a donc de quoi trembler du côté du Gym.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *