Badredine Bouanani, l’unique étincelle

Badredine Bouanani, l'unique étincelle 1

À 19 ans seulement, le néo-international algérien Badredine Bouanani, reste l’une des révélations de la sélection algérienne. Il ne se passe pas une participation avec les Fennecs, sans qu’il en marque des points. Il fait aussi bonne impression.

On l’a encore retrouvé, jeudi 07 septembre à l’occasion de la rencontre Algérie-Tanzanie au stade 19 Mai de Annaba. En dépit de son jeune âge, il ne passe pas inaperçu. Lui, c’est Badredine Bouanani, la nouvelle pépite de la sélection nationale . Infatigable, il était au « four et au moulin », le long des 64e qu’il a disputées. Ses qualités techniques ne peuvent laisser indifférents. Son pied gauche, est tout simplement « magique ». Ses performances sont saluées, également au sein de son club l’OGC Nice. Le néo-international algérien est d’ailleurs, le plus jeune passeur des cinq grands championnats européens en devançant notamment la pépite du FC Barcelone Gavi.

Bouanani confirme

Badredine Bouanani, qui avait porté le maillot des Bleuets en U16, U18 et U19, a pour rappel, décidé finalement comme beaucoup d’autres binationaux de représenter son pays d’origine, l’Algérie, avec laquelle il pourra disputer la prochaine CAN prévue pour le début de l’année 2024 en Côte d’Ivoire, étant qualifiée à la phase finale.

En le convoquant au stage de mars dernier, le sélectionneur national, Djamel Belmadi avait vu juste. Les observateurs s’accordent d’ailleurs à dire que la prestation de Bouanani a été excellente lors du premier match livré contre le Niger. En effet, on garde en mémoire sa merveilleuse passe décisive qu’il a délivrée en fin de match, permettant à Riyad Mahrez de marquer le but de la victoire.

Les Algériens avaient découvert, à l’occasion, un jeune prodige dont on ne parlait que rarement jusque-là, mais qui est promis à une sacrée carrière footballistique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *