L’Algérie pourrait annuler un match à cause de la nationalité israélienne du sélectionneur adverse

L’équipe d’Algérie s’apprête à effectuer un nouveau stage en septembre avec deux matchs importants au programme des Fennecs. Les protégés du sélectionneur national Djamel Belmadi affronteront la Tanzanie pour le compte de la 6e et dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2023) ainsi que les champions d’Afrique en titre, le Sénégal, à Dakar.

Si en novembre programme des Verts est connu puisque ce sont les deux premières journées des éliminatoires de la Coupe du monde 2026 qui y sont programmées, ce n’est pas encore clair pour la fenêtre internationale du mois d’octobre. Les spéculations citent plusieurs nations africaines de premier ordre, à l’instar de l’Afrique du Sud, de l’Egypte et même de la Côte d’Ivoire, mais rien n’est encore officiel pour octobre.

Mais il y a quelques jours, des sources ont parlé d’une demande de la Fédération zambienne de football adressée à son homologue algérienne, en vue de disputer un match amical en Algérie, et ce, à l’occasion de la fenêtre FIFA du mois d’octobre. Il est vrai que sportivement, la sélection de Zambie n’est pas très bien logée au classement FIFA mais elle pourrait s’avérer un bon test pour les Fennecs.

Mais voilà, il y a un détail très important qui fait qu’un match amical face à la Zambie reste injouable, particulièrement sur le sol algérien, remarque nos confrères de la Gazette du Fennec. C’est que la nationalité israélienne du sélectionneur de Zambie, Avram Grant, ne plaide pas pour un déplacement des Chipolopolos en terre algérienne. Du moins dans le cadre d’un match amical. Il reste à savoir si la Fédération algérienne de football (FAF) arrivera à trouver des sparring partners sérieux pour meubler la fenêtre du mois d’octobre.

Retour en haut