La fulgurante prise de poids de Youcef Belaïli (VIDÉO)

La fulgurante prise de poids de Youcef Belaïli (VIDÉO) 1

Absent des terrains pratiquement depuis le mois d’avril dernier lorsqu’il a quitté l’Ajaccio, Youcef Belaïli devrait  non seulement trouver un club, mais aussi faire avec son poids en surplus. 

La prise de poids de Youcef Belaïli, sans club depuis plusieurs mois fait beaucoup parler sur les réseaux sociaux ce dimanche. Des images montrant sa transformation physique ont circulé. Et il est vrai que l’Algérien est loin de sa meilleure forme

Le manque de compétition se fait sentir chez l’international algériens Youcef Belaïli. Sur une vidéo largement relayée sur les réseaux sociaux, l’on peu bien voir l’international algérien disputer un match de quartier à Oran, sa ville natale, prendre quelques kilogrammes de plus. Chose fréquente chez les sportifs de haut niveau, qui pour une raison ou pour une autre s’éloignent des entraînements et de la compétition sportive.

C’est d’ailleurs à cause de cet éloignement des terrains que Youcef Belaïli n’a pas été retenu par le sélectionneur national Djamel Belmadi pour le stage de ce mois de juin et les deux rencontres face à l’Ouganda et la Tunisie. « Le jour où il retrouvera un club, où il sera de nouveau compétitif, il sera de nouveau sélectionnable », expliquait à ce propos Djamel Belmadi. Autant dire que Youcef Belaïli n’a d’autres choix que de trouver un club si il veut réintégrer les Fennecs.

Youcef Belaïli toujours sans club

Bon nombre de clubs voudraient bien s’attacher ses services, certes, mais pour l’heure, rien n’est encore officiel. En attendant, Youcef Belaïli, est appelé à « soigner » ses comportements, car c’est son indiscipline et son manque de sérieux qui l’avaient définitivement éjecté des clubs de Ligue 1 Uber Eats.

Annoncé au golfe et au Zamalek, à Al Ahly du Caire et à l’ES Tunis, l’international algérien se trouve aussi dans le viseur de trois clubs du championnat turc. Le Mouloudia d’Alger s’intéresse aussi à lui. Le club algérois serait même prêt à lui proposer un salaire mensuel de 1 milliard de centime.