La réaction enthousiaste de Rayan Cherki à la première de Houssem Aouar en Algérie

La réaction enthousiaste de Rayan Cherki à la première de Houssem Aouar en Algérie 1

Depuis la débâcle de l’équipe d’Algérie en coupe d’Afrique des nations (CAN 2021) au Cameroun et lors des barrages de la coupe du monde 2022, les supporters algériens scrutent tous les faits et gestes des joueurs binationaux susceptibles de rejoindre le groupe du sélectionneur national Djamel Belmadi. Plusieurs joueurs se trouvent donc sous le microscope du peuple et des médias, dont Rayan Cherki.

D’ailleurs, tous les nouveaux internationaux qui ont rejoint les Fennecs lors des stages de mars et de juin, à l’instar de Badredine Bouanani, Rayan Aït Nouri, Houssem Aouar, Jaouen Hadjam et autre Fares Chaïbi, ont été longtemps mis sous ce même microscope. Aujourd’hui, c’est au tour de certains autres binationaux comme Amine Gouiri, Rayan Cherki et Yasser Larouci de subir « l’espionnage » des supporters et des médias algériens.

C’est le cas du milieu offensif de l’Olympique lyonnais, Rayan Cherki, qui se trouve actuellement en Roumanie pour participer avec l’équipe de France Espoirs à l’Euro de leur catégorie. Sa présence avec les Bleuets ne l’a pas empêché de réagir à une story de Houssem Aouar, son ancien coéquipier chez les Gones, qui célébrait sa première sélection en équipe d’Algérie à travers des photos diverses.

Réaction de Cherki au message de Aouar

La dernière story du désormais milieu de l’AS Roma est une photo de lui en plein match face à la Tunisie. Une photo qu’il a fait accompagner par un « Merci Algérie ». Pourtant, ce n’est pas ce qui a attiré l’attention des internautes et des journalistes, mais c’est plutôt la réaction enthousiaste de Rayan Cherki qui a réagi à la photo de Aouar avec un émoji qui peut être interprété de différentes manières. La tête de l’émoji avec des yeux en forme de coeur pourrait exprimer le bonheur de voir son ex-coéquipier heureux ou l’enthousiasme à le rejoindre en sélection. C’est suffisant pour emballer les Algériens et enflammer les réseaux sociaux.