Après avoir réussi à convaincre l’arrière gauche de Wolverhampton Wanderers, Rayan Ait Nouri et le milieu de terrain offensif de l’Olympique Lyonnais, Houssem Aouar qui ont donné officiellement leur accord de jouer pour l’Algérie, la Fédération algérienne de football (FAF) a pris attache avec l’autre franco-algérien du Stade Rennais, Amine Gouiri.

Dans le but de renforcer la sélection algérienne par des joueurs de qualité, capables d’apporter un plus, en prévision des prochaines échéances qui attendent les Fennecs, la Fédération algérienne de football (FAF) a réussi jusque-là à convaincre Rayan Ait-Nouri et Houssem Aouar de changer leur nationalité sportive.

Amine Gouiri approché par la FAF

L’instance de Dely Ibrahim, présidé par Djahid Zefizef a entamé les discussion avec le jeune attaquant de 22 ans du Stade Rennais, Amine Gouiri. Transféré au Stade Rennais, l’ancien joueur de l’OGC Nice a inscrit 6 buts et a délivré 1 passe décisive en 12 matchs joués cette saison avec les Rennais. Sur demande de Djamel Belmadi, Amine Gouiri a été officiellement approché par les responsables de la FAF et lui ont proposé l’idée de porter le maillot des Verts.

Lors de son passage ce vendredi 6 janvier à la radio nationale chaine 3, le président de la FAF, Djahid Zefizef a révélé le contact avec l’attaquant Amine Gouiri. «Nous sommes également en discussion avec Amine Gouiri. Pour autant, dans son cas, rien n’est encore décidé», a déclaré Djahid Zefizef. Le cas d’Amine Gouiri semble diffèrent à celui de Rayan Ait-Nouri et Houssem Aouar qui ont donné leur accord de jouer pour l’Algérie.

Amine Gouiri n’a pas encore tranché

Gouiri a donné de temps de réflexion. Il y’a quelques semaines, l’ancien niçois n’a pas caché son souhait de jouer pour les Bleus. «Forcément que les Bleus sont dans un coin de ma tête. À moi de continuer de travailler, de tout mettre en œuvre pour y arriver, car parfois ça peut aller vite. Il y a une grosse concurrence aux postes devant, mais peut-être que ma polyvalence m’aidera à l’avenir», avait déclaré Gouiri.