L’équipe d’Algérie tente de se reconstruire après les deux débâcles de l’année 2022, soit la participation calamiteuse à la Coupe d’Afrique des nations 2022 au Cameroun et l’échec amer dans la qualification à la coupe du monde 2022 au Qatar. La reconstruction de la nouvelle équipe d’Algérie s’annonce longue pour Djamel Belmadi qui doit chercher et trouver des solutions aux Fennecs.

Mais le sélectionneur national sait pertinemment que pour trouver des solutions à son équipe, il va devoir prendre des décisions qui seront peut-être douloureuses. Se séparer de joueurs âgés devenus des fardeaux pour leur équipe et surtout trouver de la concurrence dans certains postes, dans le but de motiver les joueurs et de les empêcher de dormir sur leurs deux oreilles.

Des binationaux évoluant en Europe

Et Belmadi et la FAF ont la chance de disposer un excellent vivier dans les clubs européens, que ce soit parmi des joueurs disposant d’une certaine expérience ou carrément parmi les pépites qui explosent ça et là, au grand bonheur de leurs clubs respectifs. C’est le cas du défenseur des Wolverhampton Wanderers Rayan Aït Nouri qui, malgré ses 21 ans, peut amener Ramy Bensebaïni à redoubler d’effort.

C’est le cas également de Houssem Aouar, de l’Olympique lyonnais capable d’animer un peu mieux le milieu des Fennecs, surtout si Belmadi trouve un moyen de l’associer à Ismaël Bennacer. A eux deux, ils peuvent faire des Fennecs les maîtres du milieu de terrain face aux adversaires. Il y a également la révélation de 2022, le tonitruant Fares Chaïb, le Toulousain de 20 ans qui n’a pas hésité à déclarer sa flamme pour les Verts.

Il faut dire que les trois joueurs mentionnés plus haut sont les plus médiatisés, avec notamment Amine Gouiri et Yacine Adli. Mais dans les différents clubs européens, particulièrement français, il y a énormément de pépites qui sont capables d’assurer un avenir radieux pour l’équipe d’Algérie.

Bouanani, Wassim Keddari et autres…

Il y a par exemple le jeune Badreddine Bouanani de l’OGC Nice (Ligue 1 France), Aymen Ben Arous de Bristol City (Premier league Angleterre) ainsi que Wassim Keddari (Simo) de l’Espanyol de Barcelone qui fait déjà parler de lui alors qu’il n’a pas encore bouclé ses 18 ans. D’ailleurs, il y a énormément de joueurs de moins de 20 ans à suivre de près pour les chiper aux autres nationalités, sachant que Wassim Keddari est déjà international espagnol des moins de 19 ans.