Très attendu durant le dernier mondial au Qatar, l’actuel meilleur joueur du monde, Karim Benzema n’a finalement pas pris à la compétition suite à la décision de staff français de le libérer. 

Victime d’une blessure à quelques jours avant le premier match de l’équipe de France, Karim Benzema a été libéré par le sélectionneur Didier Deschamps alors qu’il avait la possibilité de rester dans le groupe et rejouer à partir des 8es de finale. Le coach des Bleus avec la complicité de quelques cadres de l’équipe à l’image de Hugo Lioris et Antoine Griezmann ont comploté contre l’attaquant du Real Madrid. Le lendemain de la finale de la Coupe du monde remporté par l’Argentine face à la France, Benzema a d’ailleurs annoncé sa retraite internationale à cause de la trahison dont il est victime.

Benzema peut servir d’exemple pour les binationaux

On s’interroge si le sort réservé à Karim Benzema ne doit pas servir de leçon pour tous les Franco-algériens. L’on sait que le choix n’est toujours pas facile, mais si la FAF approche les joueurs, ces derniers ne devraient pas hésité. En 2006 d’ailleurs, Benzema avait reçu un contact de la Fédération algérienne de football (FAF) quand il évoluait à l’Olympique Lyonnais. L’ancien président de la FAF et l’ancien sélectionneur Jean-Michel Cavali se sont même déplacés en France pour convaincre Karim Benzema de jouer pour l’Algérie. Cependant, le joueur avait choisi le côté « sportif » en optant pour France. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la retraite internationale précipitée de Karim Benzema est un message codé pour tous les jeunes joueurs binationaux qui souhaitent porter le maillot des Bleus en laissant au second plan leurs pays d’origine.

Une fois de plus, ce qui est arrivé avec Benzema, actuel meilleur joueur du Monde, est une véritable leçon pour les autres joueurs franco-algériens qui hésitent pour rejoindre les Fennecs. La façon avec laquelle l’auteur du Ballon d’Or s’est fait humilié par les responsables de la FFF, devrait servir de leçon pour tous les joueurs binationaux d’autant que le joueur a été déjà écarté pendant plus de 6 ans de la sélection tricolore.