Le jeune milieu de terrain franco-algérien, Said Arab affiche son désir ardant de jouer pour les Fennecs. Né en France, le joueur d’origine algérienne souhaite défendre un jour le maillot de l’Algérie et faire plaisir à ses parents. 

Dans une interview accordée au site français « Onzemondial », le jeune milieu de terrain polyvalent, Said Arab qui se trouve actuellement sans club après avoir résilié son contrat avec le Paris FC, parle de son attachement pour l’Algérie et souhaite représenter les Fennecs. « J’ai un lien très fort avec l’Algérie. Cela faisait 4 ans que je n’avais pas eu l’occasion de venir et c’était le moment. Jouer pour les Fennecs un jour est clairement un de mes objectifs. C’est parfois dur de faire un choix pour les franco-algériens, mais moi, depuis tout jeune, dès le début, j’ai fait comprendre que je voulais représenter l’Algérie. C’est le choix du cœur », a déclaré Said Arab.

Formé à Metz, le jeune Said Arab a vécu une expérience avec un club algérien. Il a joué à l’ASM Oran à l’âge de 14 ans et pendant 6 mois. « J’ai joué déjà pour un club algérien, l’ASMO. C’était une belle expérience, on a passé 6 mois en Algérie. Au-delà du football, c’était une expérience de vie. Là-bas, j’ai pu me rendre compte que les gens n’avaient pas forcément la chance que l’on a en Europe », dit-il.

« Je pense réellement que ce passage de ma vie m’a permis d’atteindre le niveau professionnel. Avec l’ASM Oran, ça s’est aussi très bien passé. On a gagné la coupe d’Oran contre l’USM, un rival local en final. J’ai marqué, c’étaient des émotions très fortes, j’ai pleuré après le match, je ne voulais pas rentrer en France ! Même le président voulait me garder, j’ai hésité à rester. Mais finalement, je suis rentré en France avec une maturité que je n’avait pas auparavant. Je sentais que j’avais un temps d’avance sur les jeunes de mon âge », a-t-il ajouté.