Le mondial Qatari a débuté depuis cinq jours, les Algériens regrettent toujours l’absence de leur pays du mondial suite à son élimination face au Cameroun au match barrage retour perdu au stade Mustapha Tchaker, joué le 19 mars dernier. 

Les supporters, les joueurs, les techniciens  et tous les amoureux de football en Algérie n’arrivent toujours pas à oublier l’échec de Belmadi et ses joueurs d’aller en Coupe du monde au Qatar. C’est le cas pour le journaliste et célèbre commentateur algérien de beIN Sports, Hafid Derradji. Lors d’un long entretien accordé à la chaine algérienne « El-Heddaf TV », mercredi 23 novembre, Hafid Derradji est revenu sur l’élimination de l’Algérie face au Cameroun. Selon lui, l’absence de la sélection algérienne au Qatar est le plus gros échec dans l’histoire de football algérien.

« L’élimination face au Cameroun est un gros échec. Deux mois seulement après notre sortie au premier tour de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2022) on a enchainé avec un deuxième échec amère. 6 mois après cette désillusion, je pense qu’on peut parler tranquillement et laisser les sentiments de côté. C’est le plus grand échec de l’histoire du football algérien. On était les meilleurs et le grand favori pour aller en Coupe du monde », a déclaré Hafid Derradji.

Belmadi responsable N°1

Interrogé sur la prestation de l’arbitre gambien, Bakary Gassama qui a commis des erreurs fatales dans ce match, Hafid Derradji refuse d’endosser toute la responsabilité à l’arbitre et pense que Djamel Belmadi est le responsable numéro 1 de cet échec. « Gassama est l’un des causes de cette élimination, mais n’est pas le responsable numéro 1. On était à moins d’une minute de la qualification. Le sélectionneur et les joueurs ont leur part de responsabilité de cette défaite. Belmadi est le responsable numéro 1 de cette élimination. On a remporté la CAN-2019 grâce à Belmadi et aujourd’hui on doit dire aussi qu’on a échoué d’aller en Coupe du monde à cause de lui », a-t-il ajouté.