Le sélectionneur du Niger Jean-Michel Cavalli a fait de nouvelles révélations sur les discussions qu’il a eues avec Karim Benzema et Samir Nasri en 2006 lorsqu’il était coach des Fennecs. 

Dans une déclaration à la chaîne égyptienne Al Hayah, l’ancien entraîneur des Verts Jean-Michel Cavalli, est revenu sur les démarches qu’il a menées en 2006 pour convaincre Karim Benzema et Samir Nasri de rejoindre les Fennecs.  » Ça a été un combat pour moi de les faire venir en équipe nationale », a assuré d’emblée Cavalli avant d’ajouter : « Je savais qu’ils allaient réussir une grande carrière ».

Cavalli avait cru

“J’ai beaucoup cru et je n’ai jamais su ce qui s’était passé exactement pourquoi il a ensuite choisi l’équipe de France”, a déclaré Cavalli concernant Samir Nasri, qui était à l’époque un joueur de l’Olympique de Marseille.

Pour Benzema, Jean-Michel Cavalli assure avoir “tout de suite compris que ça allait être compliqué” de le convaincre d’opter pour les Fennecs. « Je sentais chez lui qu’il n’avait pas pris sa décision », a-t-il fait savoir au sujet de l’attaquant du Real Madrid, qui est « un garçon qui avait beaucoup d’ambitions dans son métier ».

« C’était compliqué »

« Il pensait déjà à être un jour peut-être Ballon d’or, à gagner la coupe du monde, et à être peut-être l’un des meilleurs joueurs du monde » a-t-il dit, assurant qu’il était évident que sur le plan sportif, il y avait un grand décalage entre l’équipe d’Algérie et l’équipe de France. Je pense que c’était compliqué pour eux (Benzema et Nasri) et facile en même temps de faire un choix professionnel », a-t-il conclu.

Il est à rappeler que Jean-Michel Cavalli a été l’entraîneur des Verts entre 2006 et 2007. En sus de son passage en sélection, il a également été à la tête de la barre technique de deux clubs algériens : l’USM Alger en 2016 et le MC Oran en 2014-2015, en 2017 et en 2019.